Ecoutez Radio Sputnik
    Fiodor Konioukhov

    Un célèbre aventurier russe pris par une puissante tempête au milieu de l’océan Pacifique

    © Sputnik . Oleg Smyslov
    Société
    URL courte
    4130
    S'abonner

    L’aventurier russe Fiodor Konioukhov a survécu à une puissante tempête de niveau 12 sur l’échelle de Beaufort (maximum) au milieu de l’océan Pacifique alors qu'il était à bord de son bateau à rames lors de son tour du monde. Malgré le danger réel, il a contacté ses proches par message, envoyé de son téléphone satellite, indiquant qu’il allait bien.

    Le célèbre voyageur russe Fiodor Konioukhov, sur son bateau à rames, a été pris dans une puissante tempête près d'un ouragan lors de son tour du monde au milieu de l'océan Pacifique. Son navire est intact et M.Konyukhov reste en contact avec ses proches, a déclaré l'épouse du voyageur Irina, aux médias russes.

    Auparavant, l'ami du voyageur, Vadim Tsyganov, avait déclaré à la radio Komsomolskaïa Pravda qu'il y avait maintenant un danger réel pour Fiodor, dont le bateau se trouve au large des côtes de l'Amérique du Sud.

    «Toutes les heures, nous communiquons via le système BySky, il m'envoie des messages. Il est couché et attaché maintenant là-bas. Une grosse tempête, près d'un ouragan», a expliqué M.Tsyganov. Selon lui, tout va bien jusqu'à présent, mais «les vagues sont énormes».

    Le sixième voyage autour du monde de Fiodor Konioukhov a commencé le 6 décembre 2018 en Nouvelle-Zélande. Le bateau sur lequel il a décidé de faire le tour de l'hémisphère Sud a été conçu par le designer britannique Philip Morrison.

    La longueur du navire est de neuf mètres, il est équipé de compartiments waterproof pour la nourriture et les sources d'énergie indépendantes les unes des autres — un module solaire, des éoliennes et une installation qui transforme le méthanol en électricité. Également à bord se trouvent deux types de téléphones satellites et d'autres équipements de communication.

    L'itinéraire du voyageur est divisé en trois étapes: Dunedin (Nouvelle-Zélande) — Cap Horn (Chili), Cap Horn — Cap Lyuin (Australie) et Cap Lyuine — Port Dunedin. Au total, Fiodor Konioukhov doit parcourir 27.000 km à la force de ses rames.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik