Ecoutez Radio Sputnik
    La princesse Diana (Image d'illustration)

    Un médecin légiste UK explique ce qui aurait pu sauver la vie de la princesse Diana

    © AP Photo / Ian Waldie
    Société
    URL courte
    13155

    La blessure de la princesse Diana n’aurait pas dû être mortelle, estime un médecin légiste britannique dans son nouveau livre à paraître. Selon lui, une chose banale aurait pu éviter sa mort: la ceinture de sécurité.

    Le médecin légiste britannique Dr.Richard Shepherd, qui avait enquêté sur le décès de la princesse de Galles dans un accident de voiture à Paris en 1997, a supposé que sa blessure «minuscule» — une déchirure dans une veine — n'aurait causé la mort de Diana que parce qu'elle était au mauvais endroit, cachée au fond de son poumon.

    «Sa blessure spécifique est si rare que dans toute ma carrière, je ne pense pas en avoir vu une autre», indique le Dr.Shepherd, dans un extrait de son nouveau livre «Unnatural Causes» dont The Daily Mail Sunday a pu prendre connaissance.

    «La mort de Diana est un exemple classique de ce que nous disons presque tous les jours: "si seulement"», poursuit Shepherd. «Si seulement elle s'était cognée contre le siège avant dans un angle légèrement différent. Si seulement elle avait été projetée en avant plus lentement».

    Toujours d'après lui, une chose aurait pu sauver la princesse, à savoir la ceinture de sécurité.

    «Si seulement elle avait porté une ceinture de sécurité. Si elle avait été retenue, elle serait probablement apparue en public deux jours plus tard avec un œil au beurre noir, peut-être un peu essoufflée par les côtes fracturées et avec un bras cassé dans une écharpe», poursuit-il.

    Il note également qu'elle aurait eu une chance de survivre si elle avait immédiatement été placée dans une ambulance. Cependant, conclut-il, la mort de Diana «était un accident tragique».

    Diana Spencer, épouse de Charles, prince de Galles, est décédée dans un accident de voiture pendant ses vacances à Paris, qu'elle passait en compagnie de ses deux fils Harry et William, et de Dodi al-Fayed. La responsabilité de l'accident a été imputée au conducteur du véhicule Henri Paul, qui avait pris le volant en état d'ébriété ainsi qu'aux paparazzis qui poursuivaient la voiture à moto.

    Lire aussi:

    La justice italienne ordonne la saisie du navire Open Arms
    Un avion d'Air France reliant Moscou et Paris envoie un signal de détresse
    Qu'a dit Poutine sur les Gilets jaunes que les médias français ont omis?
    Tags:
    Diana Spencer, médecine, accident, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik