Société
URL courte
0 1112
S'abonner

Des chercheurs au Royaume-Uni ont présenté, lors du congrès scientifique EuroPrevent 2019 à Lisbonne, une nouvelle méthode censée aider les fumeurs à abandonner cette habitude. Ceux qui essaieraient d’arrêter avec leurs partenaires auraient six fois plus de chances de réussir.

Le moyen proposé par des scientifiques britanniques au congrès EuroPrevent 2019, à Lisbonne, est en mesure de permettre d'arrêter de fumer six fois plus vite. Il est ainsi plus facile d'abandonner la cigarette en agissant en couple, d'après les résultats de l'étude dont un résumé peut se trouver sur le site de l'European Society of Cardiology.

«Les gens se sentent abandonnés lorsqu'ils ne peuvent plus aller aux pauses cigarettes ou à des fêtes d'affaires avec des collègue», a expliqué l'une des auteurs, Magda Lampridou, de l'Imperial College London. «En plus de cela, ils ont des symptômes de sevrage à la nicotine. Leurs partenaires peuvent les distraire et les aider à éviter des fringales.»

Plus de 200 fumeurs présentant un risque élevé de maladies cardiovasculaires ou ayant eu une crise cardiaque ont participé à l'étude.

Quatre programmes de cardiologie préventive ont été mis au point pour ces derniers. Pendant 16 semaines, ils ont été invités à utiliser des patchs à la nicotine ou du chewing-gum. Dans l'un de ces programmes, ils pouvaient être remplacés par un médicament spécial. Cependant, l'aspect principal était l'appui du partenaire.

Seulement 64% des fumeurs ont réussi à abandonner complètement le tabagisme à la suite de l'étude. Le taux de succès chez ceux ayant des partenaires non-fumeurs a été en revanche de 75%.

Lire aussi:

Deux explosions retentissent à Beyrouth, des morts et des blessés - vidéos
En continu. Le bilan de l'explosion à Beyrouth s'alourdit à 78 morts et près de 4.000 blessés
Trump désigne «la plus grande erreur» de l’Histoire des États-Unis
Un habitant de Nice sacrifie un mouton dans sa baignoire pour l’Aïd el-Kebir – vidéo choc
Tags:
étude, chercheurs, habitude, cigarette, tabagisme
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook