Ecoutez Radio Sputnik
    Tubes à essai (image d'illustration)

    Boire du chlore pour se soigner? Une «panacée» inventée aux États-Unis

    CC0 / Kitt_KS / Laboratoire
    Société
    URL courte
    6218
    S'abonner

    Un groupe autoproclamé «Église de santé et de guérison» aux États-Unis promeut les produits chimiques interdits à consommer comme des agents blanchissants en tant que meilleur traitement contre presque toutes les maladies notamment le cancer et le VIH, a indiqué The Guardian.

    Les agents blanchissants à base de chlore, strictement interdits à la consommation, sont bel et bien utilisés par un groupe américain convaincu d'avoir trouvé une panacée, relate The Guardian.

    Baptisé «Genèse II l'Église de santé et de guérison», ce groupe organise des réunions pour promouvoir «un remède miracle» qui prétend soigner 95% de toutes les maladies. Pour retrouver une bonne santé, les adultes et les enfants doivent boire des agents blanchissants, d'après sa théorie.

    Des invitations à la réunion du samedi 11 avril dans un hôtel de l'État de Washington ont été envoyées par Facebook. L'organisateur de l'événement, Tom Merry, a annoncé sur sa page personnelle que la consommation d'agents blanchissants comme l'eau de Javel «pourrait vous sauver la vie ou la vie d'une personne qui vous est chère renvoyée à la maison pour mourir».

    «L'Église» a demandé aux futurs participants de la réunion de faire un don de 450 dollars (400 euros) pour une personne ou 800 dollars (711 euros) pour un couple en échange de l'adhésion à l'organisation et de plusieurs paquets d'agents blanchissants appelés «sacrements».

    Le produit chimique est souvent appelé MMS, ou «supplément alimentaire minéral miraculeux», terme inventé par l'ingénieur américain Jim Humble. Composé de dioxyde de chlore, ce puissant agent blanchissant est utilisé dans l'industrie textile ainsi que dans le traitement industriel de l'eau. La consommation du dioxyde de chlore en tant que remède a été interdite dans plusieurs pays, souligne The Guardian. Aux États-Unis, la substance ne peut pas être vendue pour consommation humaine.

    En 2010, l'Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) a informé que de nombreux consommateurs de ce produit chimique étaient tombés malades. De multiples symptômes dangereux pour la santé se manifestent en cas de consommation des agents blanchissants tels que nausées, vomissements, diarrhée, déshydratation sévère.

    Malgré ces avertissements officiels, Mark Grenon, évêque autoproclamé de cette Église, affirme dans une vidéo publiée sur le site Internet de l'organisation que ses produits à base d'agents blanchissants pouvaient éliminer 95% des maladies y compris le paludisme, la dengue, le virus Ebola, l'autisme, tous les types de cancer, le diabète, le VIH etc.

    L'organisation vend des bouteilles de quatre onces de chlorite de sodium comme «eau de nettoyage sacramentelle» à 15 dollars (13 euros), conseillant de le mélanger avec de l'acide citrique pour obtenir du dioxyde de chlore.

    Fiona O'Leary, militante contre la pseudoscience, qui a réussi à obtenir l'interdiction du MMS en Irlande en 2016, s'est dit horrifiée de voir l'Église Genèse II, qu'elle a qualifiée de «culte de la javel», organiser un événement public dans l'État de Washington.

    «Cet événement met en danger la vie des gens, en particulier celle des enfants. Nous devons protéger les personnes vulnérables de ce charlatanisme dangereux », a-t-elle déclaré.

    Tags:
    pseudoscience, remède, produit chimique, église, chlore, Facebook, The Guardian, Irlande, Washington, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik