Ecoutez Radio Sputnik
    Régiment immortel à Paris (archives)

    Un nombre record de pays participants à la marche du Régiment immortel en 2019

    © Sputnik . Irina Kalachnikova
    Société
    URL courte
    74e anniversaire de la Victoire sur l'Allemagne nazie (2019) (18)
    13761
    S'abonner

    Plus de 110 pays participeront cette année à la manifestation Régiment immortel destinée à rendre hommage aux Soviétiques tombés au champ d’honneur lors de la Seconde Guerre mondiale. Il s’agit d’un nombre record.

    Un nombre record de pays participants est attendu cette année pour l'action commémorative Régiment immortel, consacrée aux personnes ayant perdu la vie pendant la Grande Guerre patriotique de 1941-1945 (le nom russe donné à la Seconde Guerre mondiale. Ndlr), annoncent les organisateurs.

    Cette manifestation, dédiée au 74e anniversaire de la Victoire, se déroulera dans plus de 110 pays, un nombre sans précédent.

    En 2018, plus de 10 millions de personnes avaient participé à la marche du Régiment immortel à travers toute la Russie. Pour de nombreux Russes, il est ainsi devenu une tradition de défiler, lors de la fête de la Victoire, avec à la main un portrait d'un de ses proches ayant combattu au cours de la guerre.

    Lancée en Russie en 2012, la marche du Régiment immortel vise à rendre hommage aux combattants ayant contribué à la victoire et à commémorer la capitulation de l'Allemagne nazie. Ses participants défilent dans les rues de villes russes et étrangères, brandissant les photos de membres de leurs familles ayant participé à la Grande Guerre patriotique. L'intérêt porté à cet évènement ne cesse de grandir dans différents pays. Si en 2016, la marche avait eu lieu dans 44 pays, en 2017 elle s'était déroulée dans 90 pays.

    Dossier:
    74e anniversaire de la Victoire sur l'Allemagne nazie (2019) (18)
    Tags:
    mémoire, Régiment immortel, record, marche, histoire, Grande guerre patriotique (1941-1945), Seconde Guerre mondiale, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik