Société
URL courte
5012
S'abonner

Dans le sud du Pakistan, un médecin atteint du VIH est accusé d’avoir inoculé le virus à au moins 90 personnes, dont 65 enfants. Il l’aurait fait en utilisant une seule et même seringue contaminée.

Plus de 90 personnes, dont 65 enfants, ont été dépistés séropositifs dans la ville de Larkana, au sud du Pakistan, selon RFI. La responsabilité de la contamination de ces dizaines de personnes est imputée au médecin.

Les autorités ont reçu la première alerte au cours de la semaine du 28 avril, lorsque 18 enfants originaires de la même localité et dont les parents ne sont pas atteints du VIH, ont été dépistés séropositifs. Selon les résultats du dépistage ultérieur, plus de 90 personnes sont contaminées, parmi lesquelles 65 enfants.

L’enquête a révélé que le médecin, lui-même atteint du VIH, avait délibérément inoculé le virus aux patients, utilisant une seringue contaminée. Il a été arrêté.

Une campagne de tests et de prévention plus vaste a été lancée en lien avec ces événements au pays, considéré comme peu touché par le VIH, mais qui connait ces derniers temps une forte augmentation du nombre de personnes touchées par le virus du sida.

Lire aussi:

Six touristes français tués dimanche au Niger par des hommes armés
Où est passé le navire ayant apporté le nitrate d’ammonium à Beyrouth?
L'explosion à Beyrouth a engendré un cratère de 43 mètres de profondeur - images
Le Pentagone explique le redéploiement de ses troupes en Europe
Tags:
contamination, sida, VIH, Pakistan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook