Société
URL courte
225018
S'abonner

L’aéroport d’Orly ne figure qu’à la 126e place sur 132 dans le classement des aéroports de la société AirHelp. Paris-CDG ne fait guère mieux en occupant la 121e position. C’est l’aéroport de Doha au Qatar qui arrive en tête de cette liste.

Plusieurs aéroports français arrivent en fin du classement des aéroports de la société AirHelp spécialisée dans l'indemnisation aérienne. L'aéroport d'Orly y occupe notamment la 126e place sur 132, tandis que l'aéroport de Roissy-Charles de Gaule se classe à la 121e position.

Selon AirHelp, le meilleur aéroport français est celui de Toulouse-Blagnac, à la 89e place dans ce classement mondial.

Parmi les leaders de cette liste figurent l'aéroport international Hamad de Doha au Qatar, l'aéroport de Haneda à Tokyo et l'aéroport international d'Athènes. L'aéroport de Moscou — Chérémétiévo occupe la sixième position.

Dans ses évaluations, AirHelp se base sur trois critères: la ponctualité, la qualité du service et l'offre de restauration et de boutiques. Le critère de ponctualité compte pour 60% de la note globale. Selon AirHelp, un vol ponctuel est celui qui «décolle dans les 15 minutes suivant l'heure de départ affichée, et atterrit dans les 15 minutes suivant l'heure d'arrivée indiquée».

La société a aussi évalué 72 compagnies aériennes, selon leur ponctualité, la qualité du service et le traitement des dossiers d'indemnisation. C'est Qatar Airways qui arrive en première place de ce classement. Cette compagnie aérienne est suivie par Americain Airlines et Aeromexico. Le français AirFrance a été classé 19e.

Lire aussi:

Les talibans annoncent un nouveau crash, cette fois d'un hélicoptère, dans le sud-est de l'Afghanistan
Ce qu’il en coûte de voler des montres au roi du Maroc
«Ce qui s’est passé en Algérie est pire que la Shoah»: un historien algérien réagit aux déclarations de Macron
Tags:
aéroport, classement, aéroport Cheremetievo de Moscou, Orly (aéroport), Roissy-Charles-de-Gaulle (aéroport), Qatar, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik