Société
URL courte
6310
S'abonner

Une jeune Norvégienne de 24 ans, Birgitte Kallestad, a trouvé la mort deux mois après avoir été mordue par un chiot errant alors qu’elle passait ses vacances aux Philippines avec ses amis, selon les déclarations de sa famille aux médias. D’après ces derniers, elle aurait pu être infectée par le virus de la rage.

Alors qu'une Norvégienne âgée de 24 ans se trouvait en vacances avec ses amis aux Philippines, elle a été mordue par un chiot errant. Elle est décédée deux mois après son retour, signale la presse qui diffuse le communiqué élaboré par la famille de la jeune femme.

D'après les médias, la victime, qui serait morte de la rage, avait trouvé le chiot sur le bord de la route lors d'une balade en scooter.

«Birgitte a mis le chiot dans un panier et l'a ramené à la maison. Elle l'a nettoyé, soigné et, pour sa plus grande joie, il a repris des couleurs. Ils jouaient avec le chiot dans le jardin. Au bout d'un moment, le chiot a commencé à mordiller comme le font les chiots. Il attrapait les doigts quand ils jouaient», a précisé la famille.

De retour en Norvège, la femme s'est sentie mal et a été admise à l'hôpital de Førde où elle est par la suite décédée.

«Notre chère Birgitte aimait les animaux. Nous craignons que cela puisse arriver à d'autres ayant un cœur généreux comme le sien», a déclaré sa famille.

D'après l'Institut norvégien de santé publique, le dernier cas avéré de rage contracté par un humain sur le territoire métropolitain norvégien remonte à 1815, et à 1826 pour un animal.

Lire aussi:

Vladimir Poutine promet de «fermer la bouche ignoble» de ceux qui tentent de réécrire l’Histoire à l’étranger
Un berger allemand défigure une ado en pleine séance photo d’un coup de mâchoire - images
L’homme et la femme les plus riches du monde sont Français, selon Forbes
Après de nombreuses péripéties, Erdogan annonce la fin de la réalisation de l’accord sur les S-400
Tags:
vacances, chiot, rage, Norvège, Philippines
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik