Ecoutez Radio Sputnik
    Un bus (image d'illustration)

    Elle réagit vite et ces quelques secondes sauvent la vie d’un adolescent (vidéo)

    CC0
    Société
    URL courte
    5172

    Une vidéo relayée sur les réseaux sociaux où une conductrice de bus par une geste rapide sauve la vie à un adolescent est devenue virale. Alors que le garçon était en train de descendre du bus, elle a remarqué dans le rétroviseur une voiture qui s’approchait à grande vitesse et a empêché le jeune de descendre.

    Cette conductrice de bus est devenue une star d'Internet après la publication d'une vidéo où elle, grâce à un simple réflexe, sauve la vie d'un adolescent. Ce moment du quotidien mais qui aurait pu coûter la vie au garçon a été enregistré par une caméra de surveillance du bus.

    Sur les images, un adolescent s'apprête à descendre du bus que conduit la femme, quand elle remarque une voiture arriver à vive allure dans son rétroviseur. Rapide comme l'éclair, elle attrape l'adolescent dans le dos, le tirant en arrière. La même seconde, la voiture passe à grande vitesse à côté du bus sans ralentir et laisser le passage aux passagers éventuels qui auraient pu descendre.

    Furieuse, la conductrice klaxonne l'automobiliste pour attirer son attention sur l'inconscience et l'imprudence dont il a fait preuve.

    L'une des passagers installés sur les premiers sièges du bus qui a observé toute la scène et semble choquée par les faits qui se sont déroulés devant ses yeux, lance qu'elle ne pense pas que le conducteur de la voiture ait même pensé à s'arrêter.

    Lire aussi:

    Booba livre son récit de la récente fusillade ayant touché le tournage d’un clip
    La maladie qui a tué Saint-Louis est de retour en France
    Trois Françaises mineures auraient été offertes à Epstein par Brunel en «cadeau d'anniversaire»
    Uzbin, l’embuscade qui a tout changé pour l’Armée française
    Tags:
    conducteur, adolescents, automobile, passager, sauvetage, danger, vitesse, réaction, bus
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik