Société
URL courte
4910111
S'abonner

Des ultra-orthodoxes, manifestant contre la violation du shabbat par l’Eurovision, ont fui après que des femmes en soutien-gorge ont fait irruption à Jérusalem, rapporte The Times of Israël.

Des femmes en petite tenue ont aidé des dizaines de policiers mobiles et à cheval à disperser des manifestants révoltés face à la profanation du shabbat — jour de repos hebdomadaire consacré à Dieu — par l'Eurovision le 17 mai, informe The Times of Israël.

Des centaines d’ultra-orthodoxes ont affronté la police, bloquant les routes au cours d’une manifestation contre la violation du shabbat par les employés de l’Eurovision le 17 mai à Tel Aviv.

Alors que les policiers tentaient, jusque-là sans succès, de disperser les ultra-orthodoxes, des femmes ont fait irruption et retiré leur haut, faisant ainsi fuir tous les manifestants qui ont, selon la loi religieuse, interdiction de les regarder.

«Confrontation   – des femmes en soutien-gorge vs des manifestantes juives ultra-orthodoxes contre #Eurovision pendant leur Sabbat»

Avant la finale de l’Eurovision, l’un des grands-rabbins d’Israël avait appelé à prolonger le shabbat de vingt minutes en réponse à cette «grave transgression». Les juifs ultra-orthodoxes qui respectent scrupuleusement la loi mosaïque évitent tout travail le samedi, jour chômé, du coucher du soleil le vendredi à la tombée de la nuit samedi.

Lire aussi:

Un épidémiologiste croit savoir les causes de la mortalité plutôt faible du Covid-19 en Allemagne
Christine Lagarde précise comment la crise va «changer profondément» les économies
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
«Homme blanc de droite», «gros cumulard»: une élue LFI n’apprécie pas la nomination de Castex et le fait savoir
Tags:
police, Eurovision 2019, Jérusalem, profanation, Juifs, religion, femmes, manifestation, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook