Ecoutez Radio Sputnik
    Le logo de Nintendo dans un magasin à Tokyo

    Nintendo supprime deux jeux sur mobile en Belgique

    © AP Photo / Shizuo Kambayashi, File
    Société
    URL courte
    150
    S'abonner

    Deux jeux sur mobile de la firme Nintendo ne seront bientôt plus disponibles en Belgique, le gouvernement interdisant les jeux de hasard intégrés aux jeux vidéo qui font intervenir de l'argent réel.

    Deux jeux Nintendo, Animal Crossing Pocket Camp et Fire Emblem Heroes, ne seront plus disponibles en Belgique à partir du 27 août prochain, a annoncé la multinationale spécialisée en jeux vidéo Nintendo.

    «En raison d'une situation ambigue concernant certaines méthodes de monétisation dans les jeux en Belgique, nous avons pris la décision d'arrêter le service pour Animal Crossing: Pocket Camp et Fire Emblem Heroes en Belgique. À partir du mardi 27 août 2019, il ne sera plus possible de jouer à ces logiciels et ils ne seront plus disponibles au téléchargement», a indiqué la société, dans un communiqué paru le 21 mai sur son site belge.

    La Belgique a déjà interdit des jeux prévoyant l'achat d'une clé payée en argent réel pour récompenser les joueurs avec des objets aléatoires.

    En qualité de pierre d'achoppement: les «loot boxes», ces pochettes surprise virtuelles payantes qui permettent de bénéficier d'un bonus dans un jeu vidéo, mais le gain est laissé au hasard et l'utilisateur n'est pas assuré de ce qu'il aura.

    La Belgique estime que ces pochettes sont semblables aux jeux de hasard et n'ont, par conséquent, pas leur place dans des jeux vidéo destinés aux plus jeunes.

    Les futurs titres «utilisant des méthodes de monétisation similaires ne seront pas lancés en Belgique», a ajouté Nintendo.

    Lire aussi:

    Premières dégradations à Paris en marge de la manifestation du 5 décembre - images
    Un ex-colonel de l’Armée de l’air: en Algérie, «il y a une contre-révolution»
    Un policier frappé lors d’un contrôle pendant que les amis de l’agresseur filment la scène
    Tags:
    multinationales, jeux de hasard, logiciel, monétisation, jeux vidéo, Nintendo, Belgique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik