Société
URL courte
331
S'abonner

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a ajouté le burnout à son classement international des maladies, a annoncé lundi 27 mai aux journalistes un porte-parole de l’OMS.

Le burnout, souvent traduit par «épuisement professionnel», est entrée dans la liste des maladies répertoriées par l’OMS lors de la 72e Assemblée mondiale de la santé à Genève, a annoncé le 27 mai aux journalistes Tarik Jasarevic, un porte-parole de l’organisation.

Ce classement, préparé par l’OMS, se base sur les conclusions d’experts de la santé du monde entier. La classification des maladies de l’OMS utilise un langage commun pour que les professionnels de la santé puissent échanger des informations sanitaires partout dans le monde.

Le porte-parole de l’organisation a confié que «c'est la première fois» que le burnout fait son entrée dans la classification. Il est inscrit dans la section consacrée aux «problèmes associés» à l’emploi ou au chômage. Cette nouvelle maladie possède même le nom de code QD85.

Le burnout y est décrit comme «un syndrome [...] résultant d'un stress chronique au travail qui n'a pas été géré avec succès» et qui se caractérise par trois éléments : «un sentiment d'épuisement», «du cynisme ou des sentiments négativistes liés à son travail» et «une efficacité professionnelle réduite».

Selon le registre de l’organisation, le terme de «burnout» est réservé au domaine professionnel. Il ne peut donc être utilisé pour décrire des expériences relevant du domaine privé.

Dans le cadre de cette assemblée, les membres de l’organisation ont officiellement adopté le nouveau classement, publié en 2018 et appelée CIP-11. Il entrera en vigueur le 1er janvier 2022. Il est composé de nouveaux chapitres, dont l’un parle du trouble des jeux vidéo qui est lié à la section sur les troubles de la dépendance.

Lire aussi:

Benalla qualifie de «catastrophique» l’exfiltration de Macron d’un théâtre parisien
Un chat se réveille confus entre les pattes d’un golden retriever – vidéo
Une histoire d’amour coûte la vie à un jeune Marocain
Adopté par un couple russe, ce puma mène une vie de chat domestique – photos
Tags:
Genève, assemblée, santé, classement, maladies, OMS, épuisement
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik