Société
URL courte
10147
S'abonner

Un officier de la Marine italienne s’est fait attaquer par une femme au milieu de policiers et militaires à Ravenne, relatent les médias locaux. La coupable a réussi à lui porter trois coups de couteau avant d’être arrêtée. Une enquête a permis de découvrir que l’assaillante avait été précédemment placée dans un hôpital psychiatrique.

Une tentative d’homicide s’est produite en plein jour, ce 31 mai à Ravenne, en Italie. Un officier des garde-côtes a été poignardé par une femme en présence de nombreux membres des forces de l’ordre. L’incident a été filmé par une caméra de surveillance sur la Piazza del Popolo, rapporte l’agence de presse italienne Adnkronos.

​Une femme armée s’est approchée de l’officier Diego Tomat, entouré de carabiniers et policiers, et lui a porté trois coups de couteau, à la fin de la répétition d’une cérémonie officielle pour la Fête de la République italienne qui est célébrée le 2 juin.

Bien que les policiers présents aient rapidement réagi -comme le commandant de la police municipale Andrea Giacomini qui a attrapé l’assaillante et lui a passé les menottes-, l’officier italien a été légèrement blessé au cou et en-dessous de l’oreille.

Tout en attaquant, la femme criait des phrases contre l’armée et citait Vladimir Poutine et Silvio Berlusconi, a déclaré Giacomini au média. La femme a également affirmé faire partie de l’Armée russe, est-il précisé.

Selon le policier témoin, l’assaillante «a dénoncé des enlèvements et des viols à son encontre à cause des généraux russes. Dans son délire, elle a qualifié les forces de l’ordre qui étaient présentes d’ennemis, et en particulier, sa colère s’est retournée contre le commandant de navire représentant la plus haute autorité dans ce cas».

Commentant l’accident, le commandant de police a ajouté: «Cette femme est une athlète, avec une forme physique enviable et une force considérable, toutes caractéristiques qui seraient compatibles avec son appartenance aux forces armées, comme elle le prétendait, mais qui souffre probablement de problèmes mentaux».

La coupable de la tentative de meurtre a été interpellée. Selon les premiers résultats de l’enquête, il s’agit d’Elena Kazaku, âgée de 43 ans, disposant de passeports moldave et roumain et souffrant de troubles psychiques, affirme le journal Forli Today. Auparavant, la femme en question avait passé plusieurs semaines dans un hôpital psychiatrique.

La veille de l’accident, elle avait fait une publication sur sa page Facebook, en écrivant «bombe aujourd’hui à Ravenne», en la signant de «Général russe Cazacu Elena Ivan».

Lire aussi:

Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Coronavirus, en continu: le pic en Île-de-France prévu vers le 6 avril
Peut-on craindre un retour du Covid-19 après la pandémie actuelle? Un virologue répond
Tags:
troubles psychiques, militaires, police, Forces armées russes, hôpital, Silvio Berlusconi, Vladimir Poutine, meurtre, homicide, Italie, Ravenne, Marine nationale française
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook