Ecoutez Radio Sputnik
    Un requin (image d'illustration)

    Elle se fait attaquer par des requins sous les yeux de ses parents qui tentent en vain de l’alerter

    CC BY 2.0 / Elias Levy / Great White Shark
    Société
    URL courte
    Créatures marines (57)
    5527
    S'abonner

    Les requins qui ont attaqué une Américaine de 21 ans alors qu’elle pratiquait la plongée libre aux Bahamas ont entraîné sa mort, rapporte la presse locale.

    Une jeune Américaine de 21 ans a été prise pour cible par au moins trois requins alors qu'elle faisait de la plongée libre au large de Rose Island, aux Bahamas. Elle a fini ses jours à l’hôpital des suites de ses blessures, relate la presse locale. En effet, les squales lui ont arraché un bras et l’ont également mordue à plusieurs endroits.

    «Nous pouvons confirmer qu'une citoyenne américaine a succombé à ses blessures à la suite d'une attaque de requins le 26 juin aux Bahamas», a constaté un porte-parole du département d'État, cité par la chaîne ABC News.

    Les parents de la jeune femme ont expliqué qu’ils avaient repéré les prédateurs à l’approche et tenté d’alerter leur fille. Mais Jordan n’a pas entendu leurs cris, profitant tranquillement des plaisirs de la plongée sous-marine.

    L'espèce des squales responsables de sa mort n'a pas été précisée. Selon les témoins, quand la victime a été sortie de l’eau, ils ont aperçu en contrebas les silhouettes de deux petits requins ainsi que d’un troisième un peu plus grand.

    La sœur de Jordan a ouvert une cagnotte pour couvrir le rapatriement du corps en Californie et les obsèques sur la plateforme de financement participatif GoFundMe.

    Les spécialistes du Shark Research Institute affirment que cette attaque est la première agression de requins sur l’homme depuis 10 ans, fait savoir le magazine National Geographic.

    Dossier:
    Créatures marines (57)
    Tags:
    hôpital, blessure, chasse, proie, nature, morts, attaque, États-Unis, Bahamas, requins
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik