Société
URL courte
398
S'abonner

Un trou noir qui tourne à une vitesse s’élevant à près de 70% de celle de la lumière a été découvert dans la constellation de Pégase, à 8 milliards d’années-lumière de la Terre.

Le télescope à rayons X Chandra est parvenu à découvrir un trou noir dont la vitesse de rotation s’approche de celle de la lumière, lit-on dans The Astrophysical Journal.

L’objet en question se trouve dans une des galaxies de la constellation de Pégase, à 8 milliards d’années-lumière de la Terre. Il a pu être détecté grâce à l’effet de lentille gravitationnelle, qui se produit lorsque la lumière d’une galaxie distante passe au voisinage d’un objet astrophysique extrêmement massif, comme un amas de galaxies. Sans ce phénomène, il nous aurait été impossible d’observer des galaxies lointaines.

Les chercheurs ont ainsi repéré sur les images prises par Chandra cinq quasars (régions entourant des trous noirs supermassifs au centre d’une galaxie massive), dont la lumière était intensifiée par la lentille gravitationnelle.

Ils ont par la suite établi qu’un de ses quasars, Q2237+0305 de son petit nom, tournait autour de son axe avec une vitesse s’élevant à près de 70% à celle de la lumière. Ce qui est d’autant plus curieux, les quatre autres quasars tournent à une vitesse considérée comme «normale» pour ces entités les plus lumineuses de l'Univers.

Les astrophysiciens ne sont pas pour l’heure en mesure d’expliquer les causes de cette divergence, mais supposent qu’elle serait liée aux évolutions subies par leurs galaxies dans le passé.

Lire aussi:

«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
Trump explique ce qu’il considère comme «le plus gros problème dans le monde», la Russie impliquée
Macron a appelé Poutine pour discuter du vaccin russe contre le Covid-19 et de la Biélorussie
Tags:
astrophysique, galaxie, Chandra, espace, trou noir
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook