Société
URL courte
Créatures marines (90)
0 210
S'abonner

Les déchets en plastique et les filets de pêches abandonnés causent des souffrances à plus d’un millier de requins et de raies à travers le globe, concluent les chercheurs de l'Université d'Exeter, qui dénoncent la gravité du fléau.

Les chercheurs tirent la sonnette d’alarme. Plus d’un millier de requins, de diverses espèces, et de raies ont été pris au piège par des déchets en plastique et des outils de pêche, ce qui peut les affamer et les faire suffoquer.

Dans un article publié sur le site phys.org, un groupe de spécialistes de l'Université d'Exeter racontent avoir analysé des photos de requins et de raies publiées sur Twitter. Ils ont ainsi fait état de plus d’un millier de spécimens piégés, estimant que le nombre réel pourrait être encore plus important.

Les chercheurs notent que par rapport à la pêche commerciale, les déchets représentent toujours un danger «moins important», mais attirent tout de même l’attention sur les souffrances vécues par ces animaux.

À titre d’exemple, ils citent le cas d’un requin-taupe bleu qui a continué à grandir avec un filet de pêche enroulé autour de son corps.

«La corde - qui était recouverte de balanes - s'était creusée dans sa peau et avait endommagé sa colonne vertébrale», indique l’étude.

Les chercheurs affirment que les déchets en plastique sont responsables de 11% des étranglements parmi les animaux sous-marins, la deuxième cause de décès la plus fréquente après les filets de pêche au rebut (74% des cas).

Dossier:
Créatures marines (90)

Lire aussi:

Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Coronavirus: deux nouveaux cas recensés en France
Ce célèbre Français a perdu près de 5 milliards de dollars en 24h à cause du coronavirus
Tags:
Université d'Exeter, pollution, animaux marins, requins, déchets, plastique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook