Société
URL courte
8213
S'abonner

Un groupe de chercheurs a analysé des documents décrivant plus de 600 cas d’attaques d’ours sur l’homme pour en révéler les motifs les plus récurrents. Et le comportement humain n’y est pas pour rien, concluent-ils.

Un groupe de chercheurs provenant de 23 pays a analysé les raisons qui ont poussé l’ours à attaquer l’homme. Après avoir étudié plus de 600 cas d’attaques, ils en ont conclu que le comportement de l’homme en était la raison principale, rapporte sur son site le Centre de recherche de Krasnoïarsk.

En raison de l’urbanisation et d’une mobilité accrue, l’homme a tendance à empiéter sur les territoires du mammifère carnivore. Et le plus dangereux est de faire face à une femelle qui veille sur ses petits, expliquent les chercheurs, ajoutant que plus de la moitié des attaques s’est produite dans des circonstances similaires. Viennent ensuite les rencontres qui prennent l’animal au dépourvu (20% des cas), la présence d’un chien (17%), une blessure (10%) et la recherche de nourriture (5%).

Les chercheurs rappellent que 90% des confrontations ont débouché sur de graves blessures chez l’homme. Ils ont ainsi rédigé une liste de recommandations censées aider à minimiser les risques, parmi lesquelles celles d’éviter d’aller seul en forêt, de faire du bruit pour signifier sa présence et de ne pas se mettre à courir devant le mammifère. Il est par ailleurs conseillé de «faire du bruit en se retirant à une distance sécurisée», geste qui devrait inciter l’animal à fuir.

Lire aussi:

Une rixe d’une rare violence filmée en pleine rue à Fleury-Mérogis – vidéo
Explosion à Beyrouth: l'épouse de l'ambassadeur des Pays-Bas au Liban décède des suites de ses blessures
Un prévisionniste qui ne s'est jamais trompé donne ses pronostics pour la présidentielle US
«Le Covid-19 ne peut être soulagé que par des anticorps, le reste est comme un cautère sur une jambe de bois»
Tags:
chercheurs, attaque, ours
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook