Ecoutez Radio Sputnik
    Google

    Google et Facebook ont accès à l’historique des sites visités, même en mode «incognito»

    CC0 / 422737
    Société
    URL courte
    0 013
    S'abonner

    Comme l’indique une récente étude de Microsoft, Google et Facebook suivent l’historique des visites de leurs utilisateurs sur une majorité prépondérante de sites pornographiques à l’aide de trackers. Il est impossible d’échapper à cette surveillance même en utilisant le mode de navigation privée.

    Google et Facebook surveillent leurs utilisateurs visitant des sites pornographiques même lorsque le mode de navigation privée est activé, selon une étude effectuée par Microsoft en partenariat avec les universités Carnegie Mellon et de Pennsylvanie.

    Afin de la réaliser, les experts ont analysé environ 22.500 sites pour adultes. Il est apparu que 93% d’entre eux disposent de trackers qui communiquent les données de leurs utilisateurs à des tiers. Parmi 230 entreprises et services qui pistent les utilisateurs, figurent Google (ses trackers sont sur 74% des sites pour adultes) et Facebook (10%).

    Ainsi, selon l’étude, bien que Google n’autorise pas le contenu pornographique, la politique de l’entreprise en question n’a pas de limites pour ce qui est de l’accès à la consommation de contenu pour adultes des internautes.

    Facebook et Google ont toutefois affirmé ne pas utiliser les informations recueillies lors des passages de leurs utilisateurs sur des sites pornographiques pour créer des profils marketing.

    «Nous n'autorisons pas la publicité Google sur les sites Web avec du contenu pour adultes et nous interdisons la publicité personnalisée et les profils publicitaires basés sur les intérêts sexuels de l'utilisateur ou les activités associées en ligne. En outre, les tags de nos services de publicité ne sont jamais autorisés à transmettre des informations personnellement identifiables à Google», a expliqué à Business Insider un représentant de Google.

    Un porte-parole de Facebook a fait écho de cette déclaration au Times en affirmant que la société avait interdit aux sites Web pour adultes d'utiliser les outils de traçage du réseau social à des fins commerciales, telles que la publicité.

    Tags:
    Google, Facebook, porno
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik