Ecoutez Radio Sputnik
    Un plage (image d'illustration)

    Un homme tué par des bactéries mangeuses de chair après des bains de mer

    CC0 / pasja1000
    Société
    URL courte
    6019

    Un homme est décédé après s’être baigné dans la mer, au large de la Floride, dont les eaux étaient infestées de bactéries pathogènes, a affirmé le quotidien Metro. Ces bacilles ont pénétré dans le corps de la victime par une plaie ouverte.

    Après s’être baigné dans la mer, le long de la ville côtière de Destin en Floride, un homme âgé de 66 ans est mort des suites d’une contamination par une bactérie meurtrière présente dans l’eau, relate le journal Metro.

    Malgré toutes les précautions

    Avant cet accident, une rumeur sur une fille âgée de 12 ans dont une plaie à la jambe avait été infectée par des bactéries dangereuses s’était répandue dans le quartier.

    C’est pourquoi, avant d’aller nager dans la mer, la fille de l’homme décédé par la suite, Cheryl Bennet Wiygul, a bien vérifié si ses parents avaient des blessures.

    «Mon père n’avait pas de plaies ouvertes. Il n’avait que quelques éraflures guéries», se souvient-elle. «Nous avons pris des précautions et nous étions en sécurité, du moins je le pensais à l’époque», a-t-elle ajouté. La famille a ainsi passé toute la journée au bord de la mer.

    Une détérioration rapide de l’état de santé

    Le lendemain matin, soit 12 heures après les bains de mer, l’homme s’est réveillé avec une forte fièvre, des frissons et des spasmes dans le tout corps. Le soir-même, M.Bennett a été examiné par des médecins dans sa ville natale, Memphis, dans le Tennessee. Outre les symptômes connus, il a commencé à souffrir de douleurs aiguës dans les jambes.

    Une inflammation a été détectée sur le dos du malade. «Ma maman m’a envoyé une photo de son dos, il y avait une tâche de couleur noire», a détaillé sa fille. Cependant, personne n’avait remarqué de blessure sur son dos avant la baignade.

    Les médecins ont supposé que le patient avait été infecté par des staphylocoques et l’ont mis sous antibiotiques en intraveineuse. Malgré le traitement, l’homme continuait à éprouver une forte douleur, alors que la tâche sur son corps doublait de superficie. Il a été transféré en soins intensifs. Les médecins ont conclu que les organes du malade étaient dans un état critique et ont fait état de l’acidification de son sang. Plus tard, l’homme est mort, moins de 48 heures après sa baignade en mer.

    Selon les analyses post-morten, l’homme avait été infecté par la bactérie Vibrio vulnificus par une plaie ouverte, ce qui a abouti à une septicémie.

    Tags:
    baignade, mer, victimes, contamination, décès, États-Unis, bactérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik