Ecoutez Radio Sputnik
    thermomètre

    Chaleur en Europe occidentale et froid en Russie: explications

    CC0 / geralt / thermomètre
    Société
    URL courte
    La canicule en France en 2019 (33)
    93711
    S'abonner

    Les experts russes et français conviennent que les vagues de chaleur reviendront plus souvent et seront plus intenses –le chaud été de 2003 pouvant devenir la norme après 2050–, mais rappellent que «si l’on en croit les chroniques, l’Europe a connu au 16e siècle la même chaleur».

    Plusieurs spécialistes de la météo ont évoqué la vague de chaleur en Europe occidentale, le froid en Russie et les problèmes du réchauffement climatique.

    Changement d’époques climatiques

    Dans ce contexte, la scientifique Tatiana Pozdniakova a fait remarquer que le mouvement de l’air le long des méridiens était une manifestation du changement d’époques climatiques. Toutefois, des précédents ont été enregistrés dans l’histoire de l’humanité, par exemple au 16e siècle.

    «Ce que nous observons aujourd’hui en Europe, nous l’avons eu avant, mais il y a très longtemps. Si l’on en croit les chroniques, l’Europe a connu au 16e siècle la même chaleur», a-t-elle noté dans une interview à la presse russe.

    Elle a ajouté qu’il était pour l’instant impossible de connaître la durée de chacune des époques climatiques.

    «L’histoire des relevés météo n’a que 170 ans, tandis que notre planète est bien plus âgée. Nous ne savons même pas à quoi est dû le changement d’époques climatiques. Ce pourrait être des facteurs astronomiques ou le changement des champs magnétiques de la Terre. En outre, il reste le facteur anthropogène», a-t-elle noté pour conclure.

    La chaleur reviendra plus souvent

    L’humanité doit s’adapter à la chaleur dont les épisodes deviendront plus intenses et moins espacés en Europe, notamment en France, a déclaré à Sputnik le groupe régional d’experts sur le climat en région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur.

    L’un des coordinateurs du groupe, Antoine Nicault, a indiqué qu’outre les villes, qui devront développer les zones vertes et installer davantage de centres d’accès à l’eau, la société et son agriculture devront s’adapter elles aussi.

    Selon lui, les changements climatiques se feront particulièrement sentir dans 10, 20, voire 30 ans.

    Sa collègue, la coordinatrice d’AIR Climat Aurore Aubail, a souligné que le nombre de vagues de chaleur ne ferait qu’augmenter avec le temps.

    Le chaud été de 2003 pourrait devenir la norme après 2050, a pronostiqué Antoine Nicault.

    Anomalies météorologiques en Europe

    Une vague de chaleur a déferlé cette semaine sur plusieurs pays européens. Ainsi, le 25 juillet, Météo-France a enregistré à Paris 42,6°C à 16h32, un nouveau record absolu depuis le début des relevés en 1873. En outre, des records dans ce domaine ont été établis dans plus de 50 villes de France, situées notamment dans le nord du pays, ainsi qu’en Belgique, en Allemagne, aux Pays-Bas et en Italie.

    Dossier:
    La canicule en France en 2019 (33)
    Tags:
    Italie, Pays-Bas, Belgique, Allemagne, France, record de température, agriculture, réchauffement climatique, froid, chaleur, temps, météo
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik