Ecoutez Radio Sputnik
    Franky Zapata lors de sa tentative de traverser la Manche en Flyboard

    La traversée triomphale de Franky Zapata filmée par des hélicoptères

    © AFP 2019 DENIS CHARLET
    Société
    URL courte
    14475
    S'abonner

    «Ça brûlait dans les jambes!», a lancé Franky Zapata après son succès au-dessus des eaux. Sa nouvelle tentative de traverser la Manche en Flyboard a été filmée en intégralité depuis des hélicoptères.

    Il a survolé à «160-170 km/h» la Manche pour relever son défi! Franky Zapata a réussi ce dimanche 4 août l'exploit d’atteindre le Royaume-Uni sur sa machine volante et son envol a été filmé non seulement depuis la terre, mais aussi depuis les airs!

    Sous les yeux de plusieurs centaines de curieux, le Français de 40 ans a décollé à 8h16 de la plage de Sangatte pour atteindre 22 minutes plus tard St Margaret's Bay, côté britannique.

    Lors de son trajet, «l’homme volant» a atterri pour quelques instants sur un bateau de ravitaillement pour changer de sac à dos, où le kérosène pour l’appareil est stocké.

    Émotions après le vol

    «Tout s'est bien passé! Même si c'était encore compliqué (pour le ravitaillement)... La plateforme bougeait. Ensuite, je voyais l’Angleterre qui se rapprochait et j'ai essayé de prendre du plaisir pour ne pas penser à la douleur. Ça brûlait dans les jambes!», a confié à la presse juste après son arrivée Franky Zapata, en saluant «un travail d'équipe».

    Il a volé «à 160-170 km/h quasiment tout le long» de la traversée, a-t-il précisé, informé grâce à l'indicateur de vitesse sonore installé dans son casque.

    Franky Zapata, «fatigué» et qui a maintenant «besoin de vacances», a déjà d'autres défis aussi fous en tête: terminer la fabrication d'une «voiture volante» mais aussi être «le premier à surfer la poudreuse dans les nuages».

    Le 25 juillet, il avait chuté à l'eau en tentant de se poser sur un bateau pour se ravitailler en carburant à mi-parcours.

    Tags:
    flyboard, La Manche, traversée, Franky Zapata
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik