Société
URL courte
6182
S'abonner

Au lendemain de la confirmation de l’AVC dont a récemment été victime la star de cinéma Alain Delon, sa fille Anouchka a donné via son compte Instagram des nouvelles de son père, qu’elle qualifie de «battant».

Le 8 août, le fils d’Alain Delon, Anthony, a confirmé que son père avait récemment fait un accident cardio-vasculaire et une légère hémorragie cérébrale. Aujourd’hui, c’est sa fille qui s’est exprimée sur l’état de santé de son père.

Sur son compte Instagram, elle confirme le diagnostic, précisant:

«Il a eu beaucoup de chance car tout s’est bien passé. Rien d’étonnant, c’est un battant. Il continue d’avoir la chance d’être bien entouré, et de se remettre de ses difficultés».

Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от Anouchka Delon (@anouchkadelon)

Et d’ajouter que son père remercie aussi bien le public que ses amis de leur soutien et pense déjà à ses futurs projets.

«C’est votre force qui le fait avancer», a-t-elle écrit.

Anouchka s’est en outre adressée à la presse au sujet de la vie privée de son père:

«Quant à cette presse qui roule, soyez cool, faites preuve d’humanité, de pudeur. Ne spéculez pas sur ce qui relève de la sphère privée. J’ose espérer que vous valez mieux que ça».

Pour rappel, avant que la nouvelle ne soit commentée par le fils de l’acteur, qui a annoncé dans un commentaire à l’AFP que l’état de santé de l’acteur s’était stabilisé et que ses fonctions vitales étaient parfaites, des informations sur l’état préoccupant de la star avaient fait surface dans la presse.

Lire aussi:

L’explosion sur le site nucléaire iranien a été organisée par Israël, affirment le renseignement US et l’Iran
Drogues, prostitution, politique: l’ordinateur de Hunter Biden, une boîte de Pandore?
«Est-on en guerre?»: une manifestation de BLM dégénère en échauffourées avec la police au Minnesota – vidéos
En misant sur la seule vaccination, la France s'expose à plusieurs risques, selon un épidémiologiste
Tags:
France, famille, santé, Alain Delon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook