Société
URL courte
4725
S'abonner

La tentative de colmater le trou d’un nid de frelons européens a viré au drame pour une femme de 79 ans. Elle est décédée suite à une allergie après avoir été piquée par un frelon.

Une femme de 79 ans habitant à Neerglabbeek, dans le Limbourg (Belgique), est morte lundi 12 août suite à la piqûre d’un frelon européen, rapporte le Het Belang van Limburg.

Selon l’hebdomadaire, elle est décédée quelques heures après cette piqûre fatale, suite à une réaction allergique.

«Nous ne savions pas qu’elle était allergique», a indiqué le neveu de la victime. «Elle-même ne le savait pas, en fait. Nous savions qu’il y avait des guêpes dans son garage et nous savions aussi qu’il y avait des frelons européens car nous avions fait des recherches. Ils sont deux fois plus grands que les autres et sont tout jaunes. Mais nous n’étions pas inquiets car ils n’étaient pas agressifs. Jusqu’à ce qu’on s’attaque à leur nid…», a-t-il expliqué.

Selon lui, elle a demandé à ses neveux, lundi 12 août, de venir l’aider à colmater le trou duquel sortaient les insectes. Pourtant, c’est à ce moment-là qu’un grand frelon est apparu et l’a piquée.

«Mon cousin et ma tante sont sortis en courant du garage. Elle a été piquée, une fois, à la tête. Elle l’a senti mais ne s’est pas inquiétée sur le coup», a-t-il ajouté. Elle s’est pourtant effondrée quelques minutes plus tard.

D’après l’hebdomadaire, ses proches ont tenté de lui apporter les premiers soins avant l’arrivée des secours. Mais toutes les tentatives ont été inutiles, sa gorge commençant à gonfler rapidement suite à une allergie. Elle n’a pas survécu.

Lire aussi:

Francis Lalanne choque en liant le malaise cardiaque d’Eriksen au vaccin anti-Covid
Le général Lecointre quitte son poste au commandement des armées
Le geste désespéré d’un Algérien en situation irrégulière qui voulait quitter la France
Un ancien de la BRI témoigne: «se dire "quand c’est ton heure, c’est ton heure", c’est une façon de dédramatiser»
Tags:
Belgique, frelon, décès, allergie, piqûre
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook