Ecoutez Radio Sputnik
    injection létale (image d'illustration)

    Un tueur en série d'homosexuels a été exécuté en Floride - photo

    © AFP 2019 Joel Nito
    Société
    URL courte
    141628
    S'abonner

    Un tueur en série de 57 ans a été exécuté par injection létale en Floride. Dans une dernière déclaration écrite, il s'excuse "pour la peine et les souffrances" qu'il a causées, rapporte BFM TV.

    Le tueur en série Gary Ray Bowles, âgé de 57 ans, a été exécuté par injection létale dans la soirée du jeudi 22 dans la prison de Raiford, en Floride. Sa mort a été déclarée à 22h58, heure locale (4h58 heure de Paris), indique BFM TV.

    Dans une dernière déclaration écrite, il s'excuse «pour la peine et les souffrances» causées.

    «Je n'ai jamais voulu que ma vie ressemble à ça. On ne se lève pas un matin en décidant qu'on va devenir un tueur en série», a-t-il déploré.

    ​Il avait été reconnu coupable de trois meurtres même si, selon ses aveux, il avait au total tué six personnes en 1994, ciblant des homosexuels dont les cadavres — qu’il abandonnait sur le bas-côté de l’autoroute I-95, d’où son surnom de «meurtrier de l’I-95» — avec des objets fourrés dans la bouche. Le tueur avait été condamné à la peine capitale qu’après l’assassinat de Walter Jamelle Hinton, le sixième.

    Une enfance compliquée

    L’enfance de Gary Ray Bowles a été compliquée, abusé sexuellement par deux compagnons successifs de sa mère qui l’élevait toute seul parce que son père est mort avant sa naissance. À l’âge de 11 ans, il a commencé à expérimenter la drogue et l'alcool, et à l'âge de 13 ans il a failli tuer l'un de ses beaux-pères, le frappant à la tête avec une pierre, selon des médias locaux.

    Ancien prostitué, Gary Ray Bowles visait volontairement des hommes gays à qui il dérobait ensuite leur argent. La Cour suprême de Floride a rejeté les multiples demandes de suspension de son exécution.

    En Floride, les condamnés à mort peuvent choisir entre la chaise électrique ou l'injection létale. Un citoyen volontaire officie comme bourreau pour 150 dollars, selon le site internet de l'État. Il s’agit du 13e détenu mis à mort depuis le début de l'année aux États-Unis, le troisième cette semaine.

    Tags:
    peine de mort, injection létale, Floride, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik