Ecoutez Radio Sputnik
    fjord (image d'illustation)

    La police norvégienne annonce les résultats de l’enquête sur la disparition d’un collaborateur d’Assange

    CC0 / sharonang
    Société
    URL courte
    13140
    S'abonner

    Un an après l’ouverture d’une enquête suite à la disparition du Néerlandais Arjen Kamphuis, expert en cybersécurité et associé du fondateur de WikiLeaks Julian Assange, la police norvégien a conclu que l’homme avait probablement été victime d’un accident de kayak, annonce la chaîne locale NRK.

    La police norvégienne a clos l'enquête sur la disparition du Néerlandais Arjen Kamphuis, l’associé de Julian Assange, qui avait été vu pour la dernière fois quittant un hôtel le 20 août dernier à Bodo, dans le nord de la Norvège.

    «La police a découvert qu'il avait probablement été tué dans un accident de kayak dans le fjord de Skjerstad à Rognan dans la soirée du 20 août 2018. La personne disparue n'a pas encore été retrouvée et il y a de bonnes raisons de croire qu'il a disparu dans la mer», a indiqué l'inspecteur de police Bjarte Walla dans un communiqué de presse.

    Selon la police, quelques jours après la disparition d’Arjen Kamphuis, un kayak endommagé et une pagaie ont été retrouvés au bord de l'eau, sur le fjord de Skjerstad. Le bon déroulement de l’enquête a été compliqué par le fait que le téléphone d’Arjen Kamphuis avait été activé dix jours après sa disparition, près de Stavanger, à un millier de kilomètres à Bodo.

    Il s’est avéré par la suite que le téléphone, l'ordinateur portable et d'autres effets d'Arjen Kamphuis avaient été retrouvés lors d’une pêche par deux chauffeurs routiers d'Europe de l'Est qui les ont emportés avec eux. La police a exclu leur implication dans la disparition de l’homme.

    Âgé de 46 ans au moment de sa disparition, Arjen Kamphuis était un expert en cybersécurité. Il était coauteur du livre «La sécurité informatique pour les journalistes» et collaborait avec WikiLeaks et Reuters.

    Tags:
    Julian Assange, WikiLeaks, Arjen Kamphuis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik