Ecoutez Radio Sputnik
    YouTube

    YouTube bloque les vidéos de combats de robots pour cause… de cruauté animale - vidéo

    CC0 / StockSnap / Youtube
    Société
    URL courte
    0 28
    S'abonner

    La plateforme de vidéos YouTube a supprimé par erreur de nombreuses vidéos de combats de robots pour cause de cruauté envers les animaux. Près d’une quinzaine de chaînes ont été touchées par la purge, selon les médias américains The Verge et Motherboard.

    En début de semaine, YouTube a bloqué de nombreuses vidéos dans lesquelles sont mis en scène des combats de robots et ce pour violation des termes d’utilisation, et plus précisément pour «cruauté animale», rapportent les médias américains The Verge et Motherboard.

    Les auteurs des vidéos ont ainsi reçu un message provenant des modérateurs de YouTube: «Nous avons déterminé que [votre vidéo] enfreint nos règles [...] les contenus qui présentent des violences infligées aux animaux ou des animaux que l’on force à se battre ne sont pas autorisés sur YouTube».

    Plus tard, la plateforme a expliqué qu’il s’agissait d’une erreur: «Étant donné le volume important de vidéos sur notre site, nous prenons parfois de mauvaises décisions».

    YouTube n'applique «aucune politique restrictive contre les vidéos de combats de robots», a confirmé un porte-parole à The Verge. Aujourd'hui, la plupart des contenus bloqués sont à nouveau accessibles, pour le plus grand bonheur des internautes.

    Les explications possibles

    Il n’a pas été pour le moment rendu public si ces vidéos avaient été bloquées par des humains ou par des algorithmes. À savoir que la plateforme a deux façons de faire pour modérer les contenus: utiliser son algorithme pour détecter automatiquement des vidéos qui posent problème, et utiliser les signalements des internautes. À l’aide d’un simple bouton, n’importe qui peut désigner une vidéo comme étant potentiellement contraire aux règles de YouTube.

    Tags:
    combat, robot, YouTube
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik