Société
URL courte
6138
S'abonner

Un simple jeu avec son animal de compagnie a failli virer à la tragédie pour une fillette mordue par le chat de la famille. Cette morsure s’est avérée loin d’être anodine car des médecins ont découvert la présence de la bactérie mortelle Pasteurella multocida dans les plaies de l’enfant.

Une fillette de six ans habitant la ville britannique de Driffield a subi une opération après avoir été mordue par un chat, rapporte le Sun.

Au début du mois d’août, la petite fille passait du bon temps avec son chat en jouant et en lui jetant une balle d’herbes à chat. C’est à ce moment-là que l’animal lui a mordu la main à plusieurs reprises jusqu’au sang. La mère de l’enfant a accouru après avoir entendu des cris.

Elle a passé ses blessures à l’eau froide avant de les nettoyer avec un antiseptique. Pourtant, quelques heures plus tard, malgré toute la désinfection, la main de la fillette est devenue de plus en plus douloureuse et ses plaies suppurées.

Le lendemain, la mère de l’enfant a décidé de l’emmener à l’hôpital. Des médecins ont découvert la présence de la bactérie Pasteurella multocida dans les blessures, une bactérie contenue habituellement dans les bouches des chats. Ils ont déclaré qu’il était nécessaire d’effectuer une toilette chirurgicale primaire des plaies sous anesthésie générale. Les docteurs ont indiqué que la bactérie pourrait provoquer une septicémie ou une méningite.

«Je pleurais et ne pouvais pas croire que tout cela avait été causé par une morsure du chat», a avoué l’enfant.

Le quotidien a indiqué que la fillette a subi une opération. En outre, elle a dû suivre un traitement antibiotique. Elle est sortie de l’hôpital après y avoir passé quelques jours.

Cependant, la mère de l’enfant a raconté au quotidien que la fille a continué à jouer avec son chat, malgré cette péripétie dramatique qui aurait pu virer au drame.

«Les premiers jours, elle ne voulait pas l'approcher, sachant que c'était à cause de lui qu'elle devait aller à l'hôpital», a ajouté la mère.

La Pasteurella multocida est une bactérie à Gram négatif pouvant entraîner le décès chez le patient immunodéprimé.

Lire aussi:

Coronavirus: deux nouveaux cas recensés en France
Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Ce célèbre Français a perdu près de 5 milliards de dollars en 24h à cause du coronavirus
Libye: «Sous Kadhafi, les Libyens vivaient mieux que la plupart des Occidentaux»
Tags:
médecine, Angleterre, maladies, bactérie, chats
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook