Ecoutez Radio Sputnik
    Le concours international de photojournalisme Andreï Stenine

    Le Concours Stenine 2019 remet son Grand prix à un photojournaliste italien

    © Sputnik . Ekaterina Tchesnokova
    Société
    URL courte
    Le Concours Andreï Stenine 2019 (9)
    0 80
    S'abonner

    Le voile s'est levé sur le grand gagnant du 5e Concours international de photojournalisme Andreï Stenine pendant la cérémonie solennelle de remise des prix au Musée historique d’État de Moscou.

    Le Grand prix du concours a été attribué au photographe italien Gabriele Cecconi pour sa série The Wretched and the Earth (Les Misérables et la Terre). Les héros principaux de cette histoire sont les réfugiés Rohingya, contraints de migrer au Sud du Bangladesh et poussés au seuil d'une lente destruction par cette migration.

    • Série The Wretched and the Earth (Les Misérables et la Terre)
      Série The Wretched and the Earth (Les Misérables et la Terre)
      © Photo. Gabriele Cecconi / Stenincontest
    • Série The Wretched and the Earth (Les Misérables et la Terre)
      Série The Wretched and the Earth (Les Misérables et la Terre)
      © Photo. Gabriele Cecconi / Stenincontest
    • Série The Wretched and the Earth (Les Misérables et la Terre)
      Série The Wretched and the Earth (Les Misérables et la Terre)
      © Photo. Gabriele Cecconi / Stenincontest
    • Série The Wretched and the Earth (Les Misérables et la Terre)
      Série The Wretched and the Earth (Les Misérables et la Terre)
      © Sputnik . Gabriele Cecconi / Stenincontest
    • Série The Wretched and the Earth (Les Misérables et la Terre)
      Série The Wretched and the Earth (Les Misérables et la Terre)
      © Photo. Gabriele Cecconi / Stenincontest
    • Série The Wretched and the Earth (Les Misérables et la Terre)
      Série The Wretched and the Earth (Les Misérables et la Terre)
      © Photo. Gabriele Cecconi / Stenincontest
    1 / 6
    © Photo. Gabriele Cecconi / Stenincontest
    Série The Wretched and the Earth (Les Misérables et la Terre)

    Par les couleurs, le jeu de clair-obscur et l'angle, Gabriele transmet dans ses images la ténacité insupportable et l'inéluctabilité de la catastrophe écologique qui se déroule sous nos yeux.

    Au sujet de sa participation au concours, Gabriele Cecconi a indiqué: «C'est un véritable privilège que d'avoir la possibilité de concourir avec d'autres photographes talentueux en hommage à notre jeune confrère mort en accomplissant son devoir professionnel. La mémoire nous forme, et ce concours permet de sauvegarder l'identité vivante d'Andreï Stenine et de poursuivre son œuvre dans les travaux des concurrents. J'espère que cette victoire permettra de transmettre mon histoire à un plus grand nombre de gens, une histoire racontée par son témoin et interprétateur. Car il est de notre devoir de communiquer avec les gens.»

    Le thème des réfugiés et de la migration forcée était particulièrement présent au concours de 2019. Il est pensé et préparé par les jeunes photographes comme l'un des phénomènes les plus pénibles du monde contemporain. Et la manière dont les prix ont été répartis entre les participants de la short-list de 2019 le prouve.

    Dans la nomination «Actualités», la première place a été remportée par l'image poignante du photographe français d'origine syrienne Sameer Al-Doumy D'un conflit à l'autre, qui montre un homme portant dans ses bras une fillette blessée après une frappe aérienne contre Damas, et la chronique photo de l'espoir et du désespoir des réfugiés d'Amérique centrale dans la ville mexicaine de Tijuana frontalière avec les États-Unis La Caravane de migrants de la journaliste Kitra Cahana (États-Unis).

     D'un conflit à l'autre
    © Photo. Sameer Al-Doumy/ Stenincontest
    D'un conflit à l'autre

    La photo Sciage de Justin Sullivan (Afrique du Sud) se situe entre le désespoir et l'esprit froid: elle montre un éléphant africain tué par des braconniers pour son ivoire au Nord du Botswana.

    Sciage
    © Photo. Justin Sullivan / Stenincontest
    Sciage

    Elle a remporté le concours dans la nomination «Ma Planète» parmi les photos uniques. Parmi les séries de cette nomination, la victoire a été attribuée à Iakoutie, mon amour d'Alexeï Vassiliev, où l'auteur a trouvé une expression visuelle du calme et du silence de sa région natale.

    Dans la nomination «Sport», la première place revient à la photo prise lors d'un match de waterpolo Coup de tête décisif du photographe indien Ayanavala Sil (photo unique) et par la chronique sur le dépassement de soi par les biathlonistes pendant la compétition Lonely Olympics du Russe Alexeï Filippov (séries).

    Coup de tête décisif
    © Sputnik . Ayanavala Sil / Stenincontest
    Coup de tête décisif

    Dans la nomination «Portrait. Héros de notre époque» les premières places ont été remportées par des photojournalistes de France et du Bangladesh. Francis Rousseau a pris la première place de la catégorie photo unique avec Femmes de la baie d'Arugam, où derrière la beauté exotique des héroïnes en pleine idylle tropicale du Sri Lanka se cache le thème préoccupant de la lutte pacifique des femmes pour la liberté dans leur pays. La meilleure série est Le Récit des tourments, laconique et de ce fait encore plus tragique, des femmes du peuple Rohingya qui ont été victimes de violences, par le photographe du Bangladesh Mushfiqul Alam.

    Une photo de la série Le Récit des tourments
    © Photo. Mushfiqul Alam / Stenincontest
    Une photo de la série Le Récit des tourments

    L'édition 2019 du Concours Stenine incluait pour la première fois des nominations dans la catégorie «Inspiration». Elle a été remportée par la photo en noir-et-blanc Ensorcelée par Andrea Alai (Italie) sur la courageuse fillette Iassa, neuf ans, de Donetsk, qui se bat contre une maladie grave: le syndrome de Crouzon.

    Ensorcelée
    © Photo. Andrea Alai/ Stenincontest
    Ensorcelée

    La liste complète des lauréats du concours de 2019 est disponible sur le site stenincontest.ru.

    Par tradition, le concours a établi quatre prix spéciaux pour ses participants. En 2019, ils ont été attribués aux travaux dans quatre nominations - Actualités, Ma planète, Portrait. Héros de note époque et Inspiration. Les partenaires des nominations sont des médias internationaux comme le Shanghai United Media Group (SUMG), le site du journal China Daily, le groupe médiatique panarabe Al Mayadeen TV, ainsi que l'une des plus grandes organisations humanitaires du monde - le Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

    Selon les partenaires des nominations, les meilleurs travaux sont: la photo unique D'un conflit à l'autre de Sameer Al-Doumy (France) et la série L’État oublié de Guerrero d'Alfredo Bosco (Italie) dans la nomination «Actualités», qui ont reçu le prix spécial du CICR «Pour la photo humanitaire»; la série Iakoutie, mon amour d'Alexeï Vassiliev (Russie) dans la nomination «Ma planète», qui a reçu le prix spécial du SUMG; la photo unique Source de joie de l’Égyptienne Fatma Fahmy, qui a reçu le prix spécial d'Al Mayadeen TV, ainsi que la série documentaire La vie d'un homme de Ksenia Ivanova (Russie) avec le prix spécial du site du journal China Daily dans la nomination «Portrait. Héros de notre époque».

    A l'issue de la cérémonie s'est tenu le vernissage de l'exposition des travaux des lauréats qui sera ouverte au public du 11 au 29 septembre. L'exposition est accessible pendant les heures d'ouverture du Complexe d'exposition du Musée historique d’État. L'exposition de 2019 possède un guide en réalité augmentée (AR) pour plus de vingt travaux. Le guide AR inclut les salutations de l'auteur de la photo, ainsi qu'une description du sujet de l'histoire de sa prise. Pour bénéficier d'un accès au guide AR, il faut télécharger l'application RIA.Lab, ouvrir avec son aide l'exposition et pointer la caméra du téléphone sur la photo comportant un symbole spécial. L'application est gratuite et téléchargeable sur iPhone et Android.

    Dossier:
    Le Concours Andreï Stenine 2019 (9)
    Tags:
    concours, photons, Concours international de photojournalisme Andreï Stenine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik