Société
URL courte
9274
S'abonner

Au lendemain de sa décision de suspendre l’accès de sa plateforme pour trois jours à Margarita Simonian, la rédactrice en chef de Sputnik, Facebook a reconnu avoir commis une erreur et a rétabli son compte en présentant ses excuses.

Le réseau social Facebook a reconnu avoir commis une erreur en bloquant le compte de Margarita Simonian.

Facebook a présenté ses excuses et a rétabli l’accès au compte en question, a indiqué le service de presse du réseau social à Sputnik.

«C’est la fête à la maison!», a plaisanté Margarita Simonian à ce sujet.

Ce qui est autorisé et ce qui est interdit sur Facebook est régi par les normes de la communauté, a expliqué la plateforme.

«Lorsque nous apprenons qu’un contenu viole les normes, nous l’effaçons et, en cas de nouvelles violations, nous bloquons les comptes. Toutefois, si nous constatons que nous avons commis une erreur, nous rétablissons le contenu effacé et nous présentons nos excuses pour l’erreur commise, comme dans ce cas-là», a déclaré Facebook.

«Moi, j’ai simplement le blues»

RT avait annoncé sur sa chaîne Telegram que Margarita Simonian avait été «suspendue pour trois jours sur Facebook "pour violation des règles de la communauté"» le jeudi 12 septembre.

«J’ai été bannie de Facebook. Nous sommes en train de préciser à cause de quoi et pourquoi. Et moi, je réfléchirai pendant ce temps-là à un Internet libre, à la liberté de parole et à tout ça», avait écrit Margarita Simonian sur Twitter.

Avant d’ajouter dans une déclaration à Sputnik: «Moi, j’ai simplement le blues.»

Lire aussi:

Assassinat du général Soleimani: «les Américains se prennent pour les maîtres du monde», selon Tahhan
Didier Raoult interpelle l'OMS sur le remdesivir et en dénonce les effets secondaires
L’Égypte a besoin d’armes, la France répondra-t-elle présente?
Une fillette de 3 ans étranglée par sa mère de 19 ans en train de hurler «Jésus de Nazareth»
Tags:
Telegram, Internet, Sputnik, excuses, blocage, Facebook, Inc, Margarita Simonian, chaîne de télévision RT
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook