Société
URL courte
475
S'abonner

Un maire américain musulman affirme que les agents frontaliers l’ont détenu par erreur et lui ont confisqué son portable à son arrivée à l’aéroport de New York, écrit CNN.

Quand le maire musulman de Prospect Park, dans le New Jersey, Mohamed Khairullah, est arrivé à l’aéroport de New York avec sa famille après leurs vacances en Turquie, les agents du Service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis l’ont détenu à tort, relate CNN se référant à l’élu.

Selon Mohamed Khairullah, qui occupe le poste du maire depuis 2005, il a été retenu pendant trois heures.

Portable confisqué

Les premières questions étaient assez innocentes, précise le maire. Ainsi, les agents voulaient savoir où il avait voyagé et qui il avait rencontré. Par la suite, d’après M.Khairullah, l’agent frontalier a glissé:

«Avez-vous rencontré des terroristes

«Non», a-t-il répondu avant de demander de parler avec un avocat estimant qu’il s’agissait d’un «harcèlement».

Par la suite, il lui a été demandé son portable pour examen. Il y a consenti, mais la procédure s’éternisait et le maire a donc demandé de le lui rendre, sa femme et ses quatre enfants l’attendant à l’aéroport.

L’agent l’avait informé que s’il revenait sur son consentement à la fouille de son appareil, il devrait le confisquer.

Le maire l’a donc reçu 12 jours plus tard.

Lire aussi:

La Syrie promet d'abattre tout avion violant son espace aérien
Un chien protège un garçon de trois ans perdu dans les bois
La punition qu’un père administre à ses filles qui refusent de porter le voile
Éric Drouet exfiltré du Salon de l’Agriculture lors de la visite de Macron – vidéo
Tags:
détention, portable, maire, aéroport, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook