Ecoutez Radio Sputnik

    Louis XVI n’a pas dormi dans ce château construit pour l’accueillir mais vous pouvez l’acheter

    CC0 / DenisdeVillers
    Société
    URL courte
    5318
    S'abonner

    Un château oublié, construit spécialement pour accueillir le roi Louis XVI avant qu’il soit guillotiné lors de la Révolution française, a été mis en vente à sept millions d’euros. Il comprend 30 chambres et des dépendances datant du Moyen âge.

    Perché sur les collines de Bordeaux et construit pour le dernier roi de France, ce château n'a pas été touché depuis la Révolution. Il vient d’être mis en vente pour sept millions d’euros.

    ​Le Château du Bouilh, en forme de demi-lune, comprend 30 chambres et une salle d'audience qui révèle les secrets de Marie-Antoinette. Il a été construit en 1786 pour Jean-Frédéric de La Tour du Pin Gouvernet, lieutenant général des armées du roi Louis XVI qui voulait un château assez grand pour accueillir son ami, le souverain de la France, relate le Daily Mail.

    Certains des plans intérieurs de la construction de ce château de conception néoclassique n’ont jamais été achevés après la nomination de Jean-Frédéric au poste de ministre de la Guerre, envoyé à la guillotine cinq ans plus tard, en 1794. Après sa mort, le magnifique château est tombé dans l'oubli, sauf pour ses admirateurs et des proches de la famille.

    Tout un ensemble de constructions

    Néanmoins, le Bouilh reste l’un des joyaux de l’architecture du 18e siècle, avec des racines remontant au Moyen âge, et représente à lui seul une période unique de l’histoire française pour un acheteur fortuné.

    «Le logis principal n'a pas été habité depuis près d'un siècle», déclare Linda Matthew, l'agent représentant la maison Leggett, pour qui le château n'est pas qu'un bâtiment, mais plutôt un ensemble de structures et de pavillons qui remontent à des centaines, et dans certains cas, des milliers d'années.

    La raison de la vente, explique-t-elle, est que la famille qui possède actuellement la demeure ne peut pas se permettre de gérer et d'entretenir le château.

    Tags:
    Bordeaux, immobilier, ventes, château, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik