Ecoutez Radio Sputnik
    Avions (image d'illustration)

    Les sept compagnies aériennes les plus dangereuses en 2019

    CC0 / ThePixelman / Avions
    Société
    URL courte
    4416
    S'abonner

    Une liste des compagnies aériennes les plus dangereuses au monde a été publiée par le site AirlineRatings.com. Parmi les sept incluses sur cette liste noire, plusieurs ne peuvent pas voler en Europe ou aux États-Unis, voire dans aucun de ces espaces aériens.

    Le site AirlineRatings.com a rendu public son classement des compagnies aériennes les plus dangereuses du monde pour l’année 2019, rendant compte du niveau de sûreté de quelque 405 compagnies aériennes.

    Cette liste comprenant 405 compagnies aériennes se base sur plusieurs critères, par exemple, le nombre de morts survenus en dix ans, l'âge de la flotte, la certification IOSA (Operational Safety Audit certificates). En fonction de ces références, chaque compagnie étudiée reçoit une note allant d’une à sept étoiles.

    Ainsi, sept compagnies ont été incluses dans la liste noire. Parmi elles figurent Tara Air et Nepal Airlines avec une seule étoile obtenue à cause de plusieurs accidents mortels en 2010, 2011 et en 2014. Viennent ensuite Ariana Airlines et Kam Air avec un score de deux étoiles. Ces compagnies afghanes n’ont pas le droit de voler en Europe et aux États-Unis.

    Blue Wing, basée au Suriname, qui a perdu trois de ses avions en trois ans, a également reçu deux étoiles. Elle fait l'objet d'une interdiction totale d'exploitation dans les espaces aériens européen et américain tout comme l’indonésienne Trigana Air Service incluse dans la liste. Le classement est clôturé par la compagnie du Kazakhstan SCAT Airlines qui vole sans certificat IOSA.

    Cependant, ce classement reste relatif, car malgré les crashs récents connus par certaines grandes compagnies aériennes, celles-ci restent classées parmi les plus sûres. En outre, ce classement ne vise pas à établir une responsabilité entre la compagnie et l'avionneur en cas d’accident.

     

    Tags:
    Kazakhstan, Indonésie, Suriname, compagnie aérienne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik