Société
URL courte
9332
S'abonner

Le Conseil central islamique suisse (CCIS) a organisé fin septembre un week-end de survie, réservé aux hommes, avec apprentissage de l'utilisation du couteau. Et ce, alors que les attaques djihadistes à l’arme blanche sont en augmentation.

La presse helvétique relate que le Conseil central islamique suisse, d’orientation salafiste, avait organisé en septembre dernier un week-end pour les jeunes hommes souhaitant s’initier aux méthodes de survie dans la nature, à «la psychologie dans des situations d’urgence» et à «la manipulation du couteau».

Toutefois, pour ce qui est de connaître le nombre de personnes qui ont suivi cette formation, l’endroit où elle a eu lieu ou encore l’identité de ceux qui ont donné les cours de maniement du couteau, les journalistes sont restés sur leur faim. Le Conseil n’a pas répondu à leurs questions.

La presse rappelle dans ce contexte qu’un recours est toujours en cours contre le fondateur du CCIS, Nicolas Blancho, et son porte-parole pour propagande terroriste.

Augmentation du nombre d’attaques à l’arme blanche

La Suisse compte environ 400.000 musulmans, soit 5% de la population, avait précédemment constaté Saïda Keller-Messahli, présidente du Forum pour un islam progressiste, ajoutant que le nombre de ceux qui suivent activement le CCIS n'avait jamais été communiqué.

Selon le portail catholique suisse Cath., une soixantaine d’attaques terroristes à l’arme blanche ont été perpétrées depuis 2010 dans le monde, la plupart à motivation islamiste. Elles ont fait une centaine de morts.

Lire aussi:

La nouvelle carte du couvre-feu en France publiée par les autorités
«Auteurs intellectuels» de l’attentat de Conflans: qui sont-ils?
Tariq Ramadan mis en examen pour viols sur une cinquième femme
Tags:
morts, attentat, islam, musulmans, propagande terroriste, questions, journalistes, situation d'urgence, salafisme, arme blanche, Suisse
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook