Société
URL courte
281
S'abonner

Après avoir été réveillé par sa mère, alors qu’un incendie faisait rage, un garçon de sept ans s’est précipité chez ses voisins pour les mettre en garde car ils ignoraient tout du péril qu’ils couraient.

Un garçon de sept ans, habitant dans le comté de Porter Ranch de la ville américaine de Los Angeles, en Californie, a alerté ses voisins lorsqu’un incendie, d’ores et déjà baptisé «Saddleridge Fire», s’est déclaré, relate le site d’information ABC7. Les faits se sont déroulés jeudi 10 octobre.

Alors que la famille de l’enfant fuyait précipitamment son domicile de Porter Ranch au milieu de la nuit à cause du feu, le garçon n’a pas oublié de prévenir la famille de son ami qui habite à côté.

«Ma mère m'a réveillé. J'ai sauté du lit, je me suis habillé et j'ai couru pour prévenir les voisins de l'incendie, raconte l’enfant. J'ai eu peur que le feu les atteigne».

La mère du petit héros a indiqué au média que son fils avait réussi à réveiller leurs voisins, lesquels n’étaient pas au courant de l’incendie et de l’évacuation.

«Il s’est rapidement habillé et a crié «Liam! Liam!», le nom de son meilleur ami», se souvient la femme. Le garçon est parvenu à les réveiller en sonnant à leur porte.

Quand le garçon est revenu chez lui, il a découvert une lettre de remerciement de la famille de son ami, tous ayant été sauvés grâce à lui:

«Nous te remercions de tout notre cœur d'avoir pris soin de notre sécurité. Nous n'oublierons jamais cet acte. Nous espérons que votre famille va bien…»

Selon le service des pompiers de Los Angeles, l’incendie a éclaté sous un poteau de ligne électrique. Le feu s'est rapidement propagé et a détruit plus de 3.000 hectares.

Lire aussi:

Un chien abandonné et attaché à une cage avec ses chiots retrouvé sur la route – photos
Trump dévoile son plan de paix pour le Proche-Orient, «le plus détaillé» jamais présenté
Un astéroïde géant fonce vers la Terre, un chercheur indique quelles peuvent en être les conséquences
Tags:
évacuation, Californie, danger, incendie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik