Ecoutez Radio Sputnik
    camion, dans lequel 39 corps ont été découverts le 23 octobre en Grande-Bretagne,

    «Je suis désolée, maman»: le dernier texto d’une possible victime du camion charnier dévoilé

    © REUTERS / HANNAH MCKAY
    Société
    URL courte
    12338
    S'abonner

    Une Vietnamienne qui était selon toute probabilité parmi les 39 personnes dont les corps ont été retrouvés récemment dans un camion au Royaume-Uni, a écrit avant sa mort d’asphyxie un message d’adieu à sa mère. Le conducteur du véhicule a été inculpé ce samedi pour homicides involontaires et trafic d’êtres humains.

    Une femme originaire du Vietnam, portée disparue depuis la soirée de mardi, est probablement l’une des 39 personnes qui ont été asphyxiées dans la remorque d’un camion retrouvé par la police dans la nuit du 22 au 23 octobre à Grays, à 32 km de Londres.

    C’est le dernier message de la femme qui a amené sa famille à imaginer le pire. Pham Thi Tra My, âgée de 26 ans, a envoyé mardi soir à sa mère un message plein de désespoir dans lequel elle se disait mourir par manque d’air.

    «Je suis désolée, maman. Mon chemin vers l’étranger n’a pas réussi. Maman, je t'aime tellement! Je suis en train de mourir parce que je ne peux plus respirer», indique un texto dévoilé par Hoa Nghiem, défenseuse vietnamienne des droits de l’Homme.

    Le texto a été envoyé à 4h28 mercredi, heure vietnamienne c’est-à-dire à 22h28, heure britannique, au moment où le camion était en transit entre Zeebrugge et Purfleet.

    Selon les informations du quotidien britannique Independent, Mme Pham aurait eu l'intention de se rendre en Angleterre. Son frère a déclaré à la BBC qu'ils avaient versé 30.000 livres britanniques aux passeurs et que son dernier emplacement connu était la Belgique.

    Le conducteur inculpé

    Interpellé par la police le jour de la découverte du camion, son conducteur, Mo Robinson, un Nord-irlandais âgé de 25 ans, a été inculpé ce samedi 26 octobre pour 39 homicides involontaires, trafic d'êtres humains et blanchiment d'argent. Il doit être présenté devant la justice lundi.

    Trois autres personnes arrêtées dans le cadre de l’affaire restaient en garde à vue samedi. Il s'agit notamment d’une femme, dernière propriétaire déclarée du camion Scania qui a servi à tracter la remorque en question, et de son mari.

    La police a également interpellé samedi à Dublin une cinquième personne, un homme d'une vingtaine d'années.

    Tags:
    Vietnam, victimes, SMS, camion
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik