Société
URL courte
11108
S'abonner

Un meilleur niveau de scolarité peut avoir une incidence sur la consommation d’alcool et réduit le risque de dépendance à l’alcool, selon une étude.

Une étude menée sur 780.000 personnes par des chercheurs américains et britanniques a conclu que ceux qui ont un niveau d’éducation plus élevé - qui ont passé plus d’années dans le système éducatif de leur pays - avaient tendance à boire moins, et moins souvent. Plus le niveau d’éducation est élevé, plus le risque de dépendance à l’alcool est réduit, indique également l’étude publiée dans Molecular Psychiatry.

«Nous avons déterminé que les variantes génétiques associées à 3,61 années de scolarité correspondaient à une réduction de 50% du risque de dépendance à l’alcool», a déclaré le docteur Falk Lohoff, co-auteur de l’étude.

L’étude précise que les variantes génétiques associées à un niveau de scolarité plus élevé n’étaient pas associées à la quantité totale d’alcool consommée, mais à une fréquence réduite de consommation. Les personnes diplômées ont également tendance à consommer des boissons à teneur modérée en alcool, comme le vin et la bière.

«Comme le niveau de scolarité ne mesure que les années de scolarité terminées, il n’a pas été possible de déterminer comment divers aspects de l’éducation influent différemment sur la consommation d’alcool, mais cela devrait être étudié dans des études futures», ont conclu les auteurs.

Lire aussi:

D’un seul geste Cristiano Ronaldo fait perdre quatre milliards de dollars à Coca-Cola
Président «jupitérien»: «Macron s’est trompé d’époque, il en subit les conséquences» - vidéo
L'antiracisme paye? Assa Traoré annonce un partenariat avec Louboutin
Les Bleus ont renoncé au dernier moment à mettre un genou à terre au début du match France-Allemagne et voici pourquoi
Tags:
diplômés, diplôme, éducation, alcool, étude
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook