Société
URL courte
288144
S'abonner

Prise d’une crise de panique, l’ex-star du R'n'B aurait saccagé un hôtel chic près des Champs-Élysées, obligeant la police à intervenir. Toutefois, la chanteuse ne sera ni poursuivie ni sanctionnée.

L’ancienne chanteuse franco-néerlandaise Ophélie Winter, pionnière du R'n'B en France dans les années 1990, a récemment été victime d’une grande crise de panique.

Après avoir un temps vécu dans sa voiture, ne disposant plus de domicile fixe, elle s’était installée dans un hôtel parisien situé à deux pas des Champs-Élysées. Sa crise a été si terrible que le personnel de l’établissement s’est vu contraint de faire appel aux forces de l’ordre, le 23 octobre, relate le magazine Voici.

Une heure de crise

L’ex-star de 45 ans se serait mise «à tout casser autour d’elle». «Elle était très agitée, elle pleurait, elle hurlait que quelqu’un voulait la tuer, tenait des propos totalement incohérents, voyait le plafond bouger», selon une source de l’hebdomadaire.

Ce n’est qu'une heure plus tard que la chanteuse aurait retrouvé ses esprits. Comme elle ne représentait plus de danger pour elle-même, la police n'a pas donné de suite.

Lire aussi:

Voici pourquoi il vaut mieux poser votre smartphone l'écran vers le bas
Arrêtés en possession d’armes, deux agents de la DGSE mis en examen à Paris pour un projet de meurtre
Défense russe: al-Nosra a tenté de percer des positions syriennes, des pertes parmi les militaires
La Russie livre à 15 pays de l’Avifavir, son médicament contre le Covid-19
Tags:
chanteuse, hôtel, France, Paris, Ophélie Winter
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook