Ecoutez Radio Sputnik
    Chiot (image d'illustration)

    Un chiot orphelin recueilli par un Syrien après le raid US contre al-Baghdadi – images

    CC0 / andarapz
    Société
    URL courte
    6194
    S'abonner

    Un Syrien a sorti des décombres un chiot, resté près du corps de sa mère qui venait de mourir lors de l’intervention de Washington censée éliminer le chef terroriste Abou Bakr al-Baghdadi. Le petit animal devrait bientôt rejoindre une nouvelle famille.

    Après l’opération des États-Unis contre Abou Bakr al-Baghdadi, un Syrien a retrouvé dans les décombres un chiot tout juste orphelin. Militant et photographe, Fared Alhor s’est approché des décombres après le raid, et a alors découvert un chiot enseveli sous la poussière, non loin de sa mère tuée dans l’attaque.

    «Quand j'ai trouvé le chien, il était très triste après la perte de sa mère lors du bombardement. J'ai commencé à jouer avec lui pour qu'il ne se sente pas triste pour sa mère», a raconté Fared au quotidien britannique Metro. Disant travailler «pour l’humanité», il a décrit les conséquences du bombardement comme «dramatiques».

    Le chiot a reçu de la nourriture et Fared l’a baptisé Bobe avant de l’emporter hors du village de Barisha, dans la province d’Idlib, à destination de son nouveau foyer. Bobe a été emmené chez un vétérinaire, soigné et vacciné.

    ​«Il est maintenant très heureux avec sa nouvelle famille», a poursuivi Fared.

    Liquidation d’al-Baghdadi

    Donald Trump a affirmé le 27 octobre qu'Abou Bakr al-Baghdadi avait été éliminé lors d’une opération des forces spéciales américaines dans le gouvernorat syrien d'Idlib. Selon le commandement central américain (Centcom), ce dernier s’était fait exploser avec ses deux enfants de moins de 12 ans. L’agence de propagande de Daech* a confirmé la mort d’al-Baghdadi, précisant qu’Abou Ibrahim al-Hachimi al-Qoraïchi avait été nommé à sa succession.

    Dans le même temps, le Président syrien, Bachar el-Assad, a émis des doutes quant à la mort du chef terroriste et au fait que l’opération d’élimination avait vraiment eu lieu, car Washington n’en a pas encore fourni de preuves.

    La participation d’un «chien-héros» au raid américain a été entre autres largement relayée par les médias, le New York Times écrivant notamment que le canidé aurait été invité à la Maison Blanche. Le chef de l’État avait indiqué lors d’une conférence de presse dimanche que le malinois avait été blessé lors de l'intervention.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Tags:
    Abou Bakr al-Baghdadi, décès, opération, élimination, Syrie, États-Unis, chiot, chiens
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik