Ecoutez Radio Sputnik
    Angela Merkel

    Et si le mur de Berlin n’était pas tombé? Merkel dresse le tableau de sa vie de retraitée en RDA

    © AP Photo / Olivier Matthys
    Société
    URL courte
    9914
    S'abonner

    Dans une interview accordée au magazine allemand Der Spiegel, Angela Merkel a confié qu’elle aurait voulu «voir les montagnes Rocheuses, voyager en voiture et écouter Bruce Springsteen» en Amérique pendant sa retraite, si le mur de Berlin n’était pas tombé et si la République démocratique allemande avait continué à exister.

    La chancelière allemande Angela Merkel a révélé ce qu’elle aurait voulu faire durant sa retraite si le mur de Berlin n’était pas tombé et si la République démocratique allemande (RDA) avait continué à exister, en se confiant au magazine allemand Der Spiegel.

    «J’aurais pu réaliser mon rêve: en RDA, les femmes de 60 ans prenaient leur retraite, j’aurais eu mon passeport il y a cinq ans et je serais allée en Amérique. Les retraités de la RDA avaient la liberté de circulation, ceux qui ne pouvaient plus être des travailleurs socialistes étaient autorisés à partir», a expliqué Angela Merkel à Der Spiegel.

    La chancelière a ajouté que, dans ce cas, elle aurait «découvert la République fédérale d'Allemagne», mais que «son premier voyage aurait été en Amérique... En raison de la taille, de la diversité, de la culture».

    «Voir les montagnes Rocheuses, voyager en voiture et écouter Bruce Springsteen était mon rêve», a raconté Angela Merkel.

    Pour rappel, l’Allemagne célèbre le 30e anniversaire de la chute du mur de Berlin qui, érigé en août 1961, divisait l’Allemagne en deux États.

    Tags:
    Allemagne, retraite, politique, Angela Merkel
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik