Ecoutez Radio Sputnik
    Crocodile (image d'illustration)

    Un crocodile d’1,5 mètre se glisse dans une salle de bain et effraie son propriétaire - vidéo

    CC0 / ash6ee
    Société
    URL courte
    223
    S'abonner

    Un Indien dérangé par un bruit est allé voir d’où il provenait. Il a fini par le localiser dans sa salle de bain, pensant qu’il s’agissait d’un simple chat. Cependant, lorsqu’il a ouvert la porte, il a été complètement terrifié d’y voir un crocodile d’environ 1,5 mètre de long étendu dans un coin, la gueule grande ouverte.

    Un habitant de Vadodara en Inde a subi un véritable choc lorsqu’il a vu un crocodile de près d’1,5 mètre de long derrière la porte de sa salle de bain, rapporte CNN News 18.

    L’homme essayait de s’endormir, mais un bruit persistant venant de l'arrière-cour l’en empêchait. Il a d'abord pensé qu'il devait s'agir d'un chat bruyant. Il a alors décidé de le suivre à l’oreille, le conduisant ainsi jusqu’à la salle de bain. En ouvrant la porte, il a été choqué de voir l’énorme reptile étendu dans un coin, la gueule grande ouverte.

    L’Indien a rapidement refermé la porte de la salle de bain et s’est précipité vers son téléphone pour appeler le Wildlife Rescue Trust (WRT), une organisation de défense des animaux basée à Vadodara. Il a informé l’organisation de la présence du crocodile dans sa salle de bain. Une équipe du WRT est alors arrivée vers 2h45 du matin.

    «C'était un peu difficile de sauver le reptile car il faisait noir. Le crocodile était aussi plutôt agressif», a déclaré un membre du Wildlife Rescue Trust, cité par le Times of India.

    L’équipe s’est donné beaucoup de peine pour attraper le crocodile querelleur et a fini par le capturer au bout d’une heure.

    Selon le quotidien, les membres du WRT ont déclaré que le crocodile devait venir de la rivière Vishwamitri qui coule à proximité. Cette rivière abrite des centaines de reptiles qui sortent souvent de l'eau et rôdent dans les environs.

    Tags:
    reptiles, crocodiles, Inde
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik