Société
URL courte
2396
S'abonner

Alors qu’il aidait un ami à retrouver son alliance perdue avec un détecteur de métaux, un homme est soudainement tombé sur un trésor de pièces d’or du XVIe siècle, dont la valeur a été estimée par des experts à près de 116.000 euros.

Un chasseur de trésors amateur a trouvé un véritable pactole de pièces d'or d'une valeur estimée à 100.000 livres (près de 116.000 euros) alors qu'il cherchait la bague perdue d'un ami à l’aide d'un détecteur de métaux, rapporte Mirror.

Selon le média, deux hommes d’affaires se sont rendus avec des détecteurs de métaux à Ballycastle, en Irlande du Nord, à la recherche de trésors, après avoir étudié préalablement de vieilles cartes des anciennes colonies et des lieux de batailles.

«[Sans arriver à destination], nous avons eu le temps de nous rendre sur ce champ pour trouver l’alliance de l'ami de Michael [un des hommes d’affaires, ndlr]: celui-ci a assuré qu'elle était quelque part là-bas, a indiqué l’un des hommes. Nous n’avons pas trouvé la bague et nous y avons passé deux heures avant de trouver des pièces. J'ai creusé un peu et j'en ai vues une ou deux. C'est ce dont je rêvais depuis mon enfance. Des sensations incroyables», a-t-il ajouté.

Le trésor compte 84 pièces, la plus ancienne est datée de 1512.

Les pièces ont été envoyées au musée Ulster de Belfast pour identification officielle et évaluation. Une équipe d'experts a indiqué que la valeur approximative de la découverte était de 100.000 livres (près de 116.000 euros), celle-ci sera partagée entre le propriétaire du champ et celui qui a fait cette trouvaille après une évaluation des experts.

Lire aussi:

Une meute de loups dévore un chien et oblige un homme à grimper dans un arbre en centre-ville – vidéo choc
La journée des câlins «dégénère» sur le plateau de TPMP d’Hanouna - vidéo
Un Algérien et une Marocaine interpellés pour adultère, ils risquent jusqu’à deux ans de prison au Maroc
Tags:
chasseur, alliance, détecteur de métaux, expert, trésor, pièces d'or, Irlande du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik