Société
URL courte
8930
S'abonner

Un milliardaire français, Bernard Arnault, Président-directeur général de LVMH, suit de près l’un des plus riches milliardaires au monde, Bill Gates, selon Bloomberg. Il occupe ainsi la troisième place du Bloomberg Billionaires Index (BBI) avec une fortune estimée à 103 milliards de dollars.

Dans la liste des milliardaires les plus riches au monde établie par Bloomberg, le milliardaire français à la tête de la corporation Louis Vuitton Moët Hennessy (LVMH), Bernard Arnault, occupe la troisième place sur le podium, juste derrière le président-directeur général d'Amazon, Jeffrey Bezos, qui suit lui-même le fondateur de Microsoft, Bill Gates.

Ce dernier a gravi la première marche pour la première fois depuis 2017 avec une fortune estimée à 110 milliards de dollars, selon les chiffres du Bloomberg Billionaires Index (BBI), qui inclut les 500 personnes les plus riches de la planète.

Vient ensuite le président-directeur général d'Amazon, Jeffrey Bezos, avec ses 109 milliards de dollars. Auparavant, dans un rapport publié le 24 octobre, Amazon avait rendu publics ses bénéfices pour le troisième trimestre. Jugée décevante par les investisseurs, cette annonce avait entraîné une chute des actions de la société de 9%.

Au troisième rang, on retrouve l’entrepreneur français, avec une fortune évaluée à 103 milliards de dollars.

Suivent l’investisseur américain et président de l’entreprise Berkshire Hathaway, Warren Buffett, avec 86,6 milliards de dollars et le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, dont la fortune est estimée à 74,5 milliards de dollars.

Lire aussi:

L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
Trump va-t-il bombarder l’Iran pour éviter un nouvel accord nucléaire avec Biden?
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Un homme tabassé par trois policiers à Paris, qui ont de plus menti dans leur rapport – vidéo choc
Tags:
Bernard Arnault, économie, Bill Gates, richesse, Bloomberg
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook