Société
URL courte
175313
S'abonner

Lors de fouilles au quartier général polonais d'Adolf Hitler, baptisé «la Tanière du loup», des archéologues ont découvert les restes du potager qui fournissait des légumes pour la table du chef du Troisième Reich.

Caché dans les bois près de la ville polonaise de Ketrzyn (à l’époque Rastenburg, en Prusse-Orientale), le quartier général d’Adolf Hitler attire toujours les chercheurs qui essayent de lever le voile sur la vie du chef du Troisième Reich. Celui-ci a passé environ 800 jours en ce lieu, avant de le quitter face à l'avancée de l'Armée rouge, en janvier 1945.

Ainsi les dernières fouilles menées dans ce complexe qui porte le nom de la Tanière du loup («Wolfsschanze» en allemand) ont mis au jour les fondations de la maison du jardinier et les restes des serres qui étaient alimentées en eau et en air chaud à partir d’une chaufferie souterraine. Tout cela permettait aux cuisiniers d’Hitler d’avoir des légumes frais toute l’année, indique le communiqué du parc polonais Mazurolandia, sur le territoire duquel est actuellement situé le bunker.

Les scientifiques polonais ont également découverts plusieurs objets en céramique et en porcelaine.

Végétarien, Hitler mangeait une grande quantité de légumes frais, en particulier des poivrons et des asperges. Selon les chercheurs, tous ses aliments, même ceux cultivés dans le potager en question, étaient goûtés par des personnes spécialement assignées à cette tâche avant de se retrouver sur la table du Fürher, qui avait peur d’être empoisonné.

Lire aussi:

Des chasseurs vénézuéliens Su-30 et F-16 escortent le 2e tanker iranien - vidéo
Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Le pétrole iranien au Venezuela: les dessous d’une manœuvre stratégique «face à un même adversaire»
Tags:
Tanière du loup, mystère, potager, Adolf Hitler
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook