Société
URL courte
5616
S'abonner

La Russe qui avait porté, lors d’une croisière, un coup sur la tête d’un autre passager avec une bouteille de vin dans une file d'attente pour aller aux toilettes a été libérée. «J'ai cru qu’ils allaient le tuer», a-t-elle confié affirmant avoir défendu son compagnon.

La justice a décidé que la jeune femme russe qui avait abattu une bouteille de vin sur le crâne d’un autre passager d’un navire de croisière était non coupable.

Le juge a indiqué qu’elle avait sorti la bouteille de son sac et avait frappé la victime pour défendre son compagnon au cours d’une bagarre en février de l'année dernière, a annoncé le Daily mail.

La touriste russe, Tatiana Baladina, a indiqué pour sa part qu'elle n’avait fait que protéger son petit ami.

«J’ai cru qu’ils allaient le tuer», a-t-elle déclaré, citée par le journal.

La bagarre a éclaté entre la victime, appuyée de deux amis, et le compagnon de Tatiana, alors qu'ils faisaient tous la queue devant les toilettes.

Dispute entre hommes

Le tribunal a débouté le blessé. En effet, la justice a estimé qu’étant donné que la bagarre opposait son partenaire à trois hommes, la réaction de la demoiselle était raisonnable.

L’incident avait forcé le navire - qui effectuait une croisière aller-retour de trois nuits - à revenir à Sydney, où la jeune femme a été arrêtée.

Lire aussi:

Des chasseurs vénézuéliens Su-30 et F-16 escortent le 2e tanker iranien - vidéo
Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Une amende de 300 euros pour un masque jeté dans la rue? La nouvelle proposition de loi anti-pollution
Le pétrole iranien au Venezuela: les dessous d’une manœuvre stratégique «face à un même adversaire»
Tags:
jugement, acquittement, bagarre, bateau de croisière
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook