Ecoutez Radio Sputnik
    Le prince Charles et la princesse Diana avec le petit William en décembre 1982

    Cette lettre où la princesse Diana évoque la joie des fêtes de Noël pour William et Harry

    © AP Photo / David Caulkin
    Société
    URL courte
    261
    S'abonner

    Il y a 22 ans, la princesse Diana disparaissait dans un accident de la circulation à Paris. Non sans laisser de souvenirs: deux de ses lettres manuscrites doivent être présentées prochainement à une vente aux enchères, notamment celle où la mère de famille évoque ses deux fils, William et Harry.

    Une maison d'enchères britannique va mettre en vente deux lettres de la princesse Diana. Datés de 1990, ces documents, d’une rareté extrême, seront proposés le 3 décembre 2019 chez Lawrences Auctioneers à Bletchingley et devraient trouver acheteur à un prix estimé à l’équivalent de 3.500 euros, a annoncé la presse britannique.

    «Le marché des souvenirs royaux reste très dynamique, en particulier pour tout ce qui concerne la princesse Diana», a déclaré Sarah Ward, de Lawrences Auctioneers, citée par le Daily Mail.

    Les deux notes ont été écrites à la main par Lady Di et rédigées sur un papier à en-tête du palais de Kensington.

    Maman et «femme du patron»

    L’une d’elles, datée du 5 décembre, est adressée à Ivy Woodward, une femme dont le fils se trouvait alors dans le coma à la suite d’un accident de moto dans le même hôpital qui soignait le prince Charles après une fracture au bras reçue lors d’une partie de polo.

    L’occasion pour Lady Di d’évoquer en quelques lignes les préparatifs des fêtes de fin d’année et de parler de ses deux fils, les princes William et Harry. La jeune femme indique que les deux garçons sont «ravis que Noël soit à l'horizon» et fouillent le palais à la recherche de cadeaux.

    L’autre lettre est un mot de remerciement écrit à Ronald Lewis, le garde du corps du couple royal, pour ses services durant leur voyage au Nigeria en mars 1990. Elle est signée par Diana, avec le sens de l’humour qu’on lui connaissait, comme «femme du patron».

    Sept ans plus tard, Diana décédait dans un accident de la route à Paris, le 31 août 1997.

    Lire aussi:

    Le roi Salmane condamne la fusillade perpétrée par un militaire saoudien dans une base de l’US Navy en Floride
    En boule au sol, il est roué de coups de matraque et de pied par des policiers à Paris le 5 décembre – vidéo
    Elle organise un duel entre son mari et son amant, le premier décède touché à 35 reprises
    Un ex-colonel de l’Armée de l’air: en Algérie, «il y a une contre-révolution»
    Tags:
    vente aux enchères, lettre, Diana Spencer
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik