Ecoutez Radio Sputnik
    Médecins

    États-Unis: bientôt, une loi pour bannir les tests de virginité?

    CC0 / rawpixel
    Société
    URL courte
    Par
    5413
    S'abonner

    Après la vive polémique qu’a suscitée le rappeur T.I, affirmant faire effectuer des tests de virginité sur sa fille de 18 ans, une nouvelle loi pourrait finalement bannir cette pratique dans l’État de New York, voire dans tous les États-Unis.

    Dans un podcast datant du 5 novembre, le rappeur américain T.I avoue s’assurer chaque année de la virginité de sa fille de 18 ans, grâce à un test de virginité: un gynécologue vérifie l’état de l’hymen de la demoiselle.

    La confession du rappeur, habitué à s’entourer de femmes dévêtues et dansant autour de lui dans ses clips aux paroles suggestives, a soulevé un tollé sur les réseaux et dans les médias. Une vive polémique qui est sûrement la cause d’une nouvelle proposition de loi apparue cette semaine à New York, dans le but de bannir ces tests jugés «complètement arriérés».

    Roxanne Persaud, sénatrice de New York et la députée Michaelle Solages, ont introduit une proposition de loi qui empêcherait les médecins de pratiquer ces tests de virginité, jugés abusifs. Elle ne devrait pas empêcher tous les examens de l’hymen, mais spécifiquement ceux qui visent à prouver la virginité d’une femme. Le projet de loi indique aussi:

    «Ces examens ne sont pas seulement une violation des droits fondamentaux des femmes et des filles de ce monde, car en cas de viol, ils peuvent également être la cause d’une souffrance supplémentaire et imiter l’acte originel de la violence sexuelle, amenant à un nouveau traumatisme pour la victime.»

    Dans une interview au New York Times, la députée Solages, estime que les propos de T.I, Clifford Harris de son vrai nom, sont misogynes et épouvantables, elle ajoute: «si une célébrité peut imposer son pouvoir pour s’assurer que sa fille se fait examiner, imaginez ce qui peut se passer dans les foyers à travers l’État de New York?»

    Déjà en 2018, l’Organisation mondiale de la Santé appelait à cesser cette pratique qui découle de visions archaïques, selon lesquelles «la valeur d’une femme se mesure à sa pureté.» Dans son rapport, l’OMS relevait que ces tests de virginité n’ont aucun fondement scientifique puisque l’état de l’hymen n’est pas un indicateur d’activité sexuelle. Son apparence peut changer en fonction de l’âge ou encore de certaines activités sportives.

    Invité sur l’émission Red Table Talk avec Jada Pinkett Smith, le 25 novembre, le rappeur a voulu répondre à la polémique accompagnée de sa femme Tameka Harris. Il a d’abord tenté de dédramatiser ses propos en regrettant «avoir exagéré la situation et les gens l’ont pris au pied de la lettre», pour finalement s’excuser auprès de sa fille pour l’avoir publiquement embarrassée.

    Lire aussi:

    Un chien se lance dans une bataille mortelle contre des loups pour sauver son ami – vidéo choc
    Une femme enceinte affronte un «énorme» aigle qui attaque son chien
    Un requin tente de pénétrer dans une cage de plongeurs et trouve la mort – vidéo
    Tags:
    santé, polémique, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik