Société
URL courte
135721
S'abonner

Cette femme qui effectuait un vol interne aux États–Unis s’est vu ordonner de quitter l’avion ou de se changer parce qu’elle portait un T-shirt du Satanic Temple, une Église pourtant reconnue comme légitime dans le pays.

Lorsqu'un membre d'équipage de la compagnie American Airlines a demandé à une passagère de le suivre à l'avant de l'appareil lors de son vol du 30 octobre entre la Floride et le Nevada, celle-ci a pensé qu'elle allait passer en première classe. Mais la femme, Swati Runi Goyal, a été priée soit de se changer et remplacer son T-shirt, soit de quitter l’avion, a relaté BuzzFeed News.

En effet, elle portait un T-shirt avec l’inscription Hail Satan, soit Gloire à Satan, associée au chiffre de la Bête.

«C'est un vêtement ironique. Généralement, les gens en rient», a déclaré Swati Runi Goyal au site.

Mais l'équipage n'avait pas du tout trouvé son habit amusant.

«Il [l’un des membres de l’équipage, ndlr] a dit: "Notre équipage a trouvé votre T-shirt offensant". Au début, on a pensé à une blague, mais il a répété l’exigence et il y avait une femme de l'équipage derrière lui qui avait les bras croisés, l'air très en colère», a poursuivi la femme, ajoutant qu'elle avait déjà porté son T-shirt plusieurs fois, y compris dans les avions.

Selon le site d'American Airlines, les passagers doivent «s'habiller convenablement» et éviter les «vêtements offensants». Sauf que les règles ne précisent pas ce qui pourrait être considéré comme offensant, a souligné BuzzFeed.

Heureusement que le mari de Swati Runi Goyal lui a prêté un vêtement et, le texte de son T-shirt n’étant plus visible, ils ont pu rester tous les deux à bord de l’avion.

Swati Runi Goyal a indiqué qu’elle se sentait «humiliée», mais reconnaissante aux passagers qui lui ont fait preuve de sympathie. Toutefois, elle a dit être préoccupée par le fait que des règles vagues et subjectives sur les vêtements puissent être utilisées contre des personnes appartenant à des religions plus susceptibles d'être ciblées sur des avions de manière dangereuse.

La compagnie s’est finalement excusée

Après le vol, Goyal s’est plainte auprès d’American Airlines.

L’entreprise ne s’est pas excusée au départ, mais, contacté par BuzzFeed News le 6 décembre, le porte-parole d'American Airlines, a regretté la manière dont la situation a été gérée.

«Nous nous excusons auprès de Mme Goyal et nous souhaitons comprendre ce qui s'est passé», a-t-il déclaré.

Plus tard, Swati Runi Goyal a fait savoir à BuzzFeed News que la compagnie aérienne l’avait appelée pour lui proposer de rembourser les deux billets et l’assurer que l'enquête se poursuivait.

Le Satanic Temple

Le site rappelle dans ce contexte que le Satanic Temple est une organisation religieuse connue pour être très active sur des questions telles que la séparation de l'Église et de l'État, la liberté d'expression et la liberté religieuse.

Fin avril 2019, elle a été reconnue comme une Église légitime de l'autre côté de l'Atlantique.

Le Satanic Temple mène campagne contre les signes religieux dans des lieux publics aux États-Unis et s’était notamment opposé à la présence d'une stèle des Dix Commandements au pied du capitole de Little Rock, la capitale de l'Arkansas.

Lire aussi:

Ces bonnes habitudes à prendre pour perdre du poids, selon une nutritionniste
Didier Raoult interpelle l'OMS sur le remdesivir et en dénonce les effets secondaires
«Je vais te venger»: la promesse de la femme du chauffeur tabassé jusqu’à la mort cérébrale à Bayonne
L’Égypte a besoin d’armes, la France répondra-t-elle présente?
Tags:
ultimatum, équipage, t-shirt, avion
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook