Société
URL courte
9194
S'abonner

Une Tesla dont le conducteur avait enclenché le pilote automatique de sa voiture pour voir comment allait son chien sur la banquette arrière a embouti de plein fouet deux voitures, dont une de police, en bordure d’une route dans le Connecticut.

Dans la nuit du vendredi 6 au samedi 7 décembre, des policiers avaient arrêté leur véhicule de patrouille à Norwalk, dans le Connecticut, tous feux allumés, derrière une voiture tombée en panne sur la route et attendaient une dépanneuse pour évacuer celle-ci.

À ce moment, ils se sont fait violemment percuter par une Tesla Model 3 dont le conducteur avait confié la conduite au pilote automatique afin de voir ce que faisait son chien installé sur la banquette arrière. La voiture semi-intelligente a ensuite poursuivi sa route et a heurté le véhicule en panne immobilisé sur la route, ont indiqué les médias.

L’automobiliste, dont le nom n’a pas été révélé par la police, fera face à des accusations pour conduite imprudente et mise en danger de la vie d’autrui. Personne n'a été grièvement blessé.

Mises en garde de la police et de Tesla

Dans ce contexte, la police a tenu à rappeler aux conducteurs qu’il était de leur devoir de rester toujours attentifs.

«Peu importe les capacités de votre véhicule, lors de son exploitation, toute votre attention est requise en tout temps pour assurer une conduite en sécurité», a-t-elle indiqué sur sa page Facebook.

Elle a également fait remarquer qu’il n’existait pas actuellement sur le marché de système de conduite autonome permettant de se passer entièrement de la présence d’un conducteur.

«Selon l'Administration nationale de la sécurité routière, bien qu'un certain nombre de véhicules aient des capacités automatisées, il n'existe pas actuellement en vente de véhicules entièrement automatisés.»

Pourtant, dans un message diffusé sur son site après de premiers accidents impliquant le système Autopilot, notamment deux collisions mortelles en 2018, Tesla avait insisté auprès des conducteurs de ses voitures pour qu’ils restent attentifs même lorsque ce logiciel était activé.

Les voitures d’Elon Musk ont connu plus d’un problème ces derniers temps. Ainsi, fin septembre dernier, un agent de police a dû abandonner une course-poursuite par manque de batterie. Il n’a pu que contacter par radio ses collègues pour le remplacer.

Lire aussi:

Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Un glacier de 500.000 mètres cubes risque de se détacher du Mont Blanc, évacuation en cours
La une du Monde sur Beyrouth avec une illustration du caricaturiste Plantu provoque un tollé
Tags:
États-Unis, accident, autopilote, Tesla
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook