Société
URL courte
4524
S'abonner

Évadé d’un parc national kényan, un lion a attaqué et mangé un homme dont plusieurs membres ont été retrouvés dans les alentours de la capitale du pays. Toujours en liberté, le prédateur est actuellement recherché, a indiqué le Service kényan de la faune sauvage.

Après s’être échappé du parc national situé près de Nairobi, la capitale kényane, un lion a tué un homme, a annoncé le Service kényan de la faune sauvage (KWS).

Des parties du corps retrouvées

Les restes d’un homme, notamment sa tête et un de ses bras, ont été retrouvés dans la zone où le dangereux prédateur a été repéré, a fait savoir Le Daily Nation. L’homme a été tué alors qu’il rentrait chez lui le soir après sa journée de travail.

À l’heure actuelle le félidé est toujours en liberté, errant dans les alentours de la ville. La population a été appelée à «rester calme et à ne pas s’aventurer dehors la nuit jusqu’à ce le lion soit capturé», a indiqué le KWS dans un communiqué.

Les recherches se poursuivent

Une équipe composée de rangers et d’un vétérinaire s’est lancée à la recherche de l’animal pour le ramener au parc, est-il précisé.

La fugue du prédateur s’explique par la présence d’ouvertures dans les clôtures électriques du parc, censées permettre aux herbivores de se déplacer vers d’autres pâturages. Le territoire protégé se trouve à sept kilomètres de Nairobi; des animaux menacés d’extinction vivent ainsi à proximité immédiate de la mégapole.

De ce fait, plusieurs cas de fugue d’animaux sauvages hors du parc national ont déjà été signalés. En octobre, un groupe de lions avait été observé près de l’endroit où le corps de la victime a été découvert. Et en 2016, la sortie de plusieurs félins du parc avait fait une autre victime aux abords de Nairobi.

Lire aussi:

Un énorme husky joue avec un minuscule chaton – vidéo
Déplacement de Macron à Versailles: des manifestants repoussés par les forces de l’ordre - vidéos
«J’ai le sida, tu vas crever»: avant d’être filmé au sol, ce manifestant aurait craché sur le policier qui l’a frappé
Tags:
animaux, Kenya, Nairobi, parc national, lions
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik