Société
URL courte
232011
S'abonner

Pointée comme grande responsable du réchauffement climatique, la voiture avec ses émissions est en réalité moins dangereuse pour la nature que la vache qui, en digérant, émet dans l’atmosphère du méthane, a indiqué le producteur de pétrole russe Lukoil.

Dégageant une grande quantité de méthane tous les jours, une vache porte à la nature un plus grand préjudice que les émissions d’une voiture, a affirmé le vice-président et copropriétaire du géant pétrolier russe Lukoil, Léonid Fedoun.

«Prenons, par exemple, la fin du XIXe siècle. Vous savez quel était le plus grand problème écologique et quelle était la catastrophe qui attendait le monde? Les chevaux. Selon les pronostics de l’époque, New York devait compter deux millions de chevaux vers 2030. Or, un cheval génère 20 kilos de déchets… Mais l’apparition de l’automobile a fait du cheval, jusqu’ici animal de travail, un animal de compagnie. Il se peut que la même chose se produise avec la vache», a-t-il indiqué en présentant les pronostics de la société jusqu’en 2035.

Il a souligné qu’une vache produisait du gaz à effet de serre plus qu’un véhicule. Ainsi, chaque vache émet 20 kilos de méthane par jour.

«Or, le méthane est 27 fois plus dangereux pour le climat que le C02», a-t-il ajouté.

Toujours selon Léonid Fedoun, le nombre de voitures légères dans le monde augmentera considérablement d’ici 2035 pour passer de 1,1 milliard aujourd’hui à 1,8 milliard. La plus grande croissance sera enregistrée en Chine.

L’avenir appartient au véhicule à hydrogène

En outre, s’il est pris comme exemple la structure énergétique des États-Unis, une voiture électrique produira pendant tout le temps de son exploitation 25% moins de C02 qu’une auto à moteur à combustion interne.

L’une des directions possibles pour le développement de transports respectueux de l'environnement est les voitures à hydrogène, a-t-il souligné.

La question est étudiée par des scientifiques qui estiment qu’une vache, en France, produit en moyenne 125 kg d'équivalent CO2 chaque année, soit autant qu'un trajet en voiture de 400 km, avait indiqué Le Parisien dès 2015.

L'accord de Paris sur le climat conclu en décembre 2015 a été signé au total par 175 pays. Il prévoit de réduire l’émission des gaz à effet de serre d’environ un tiers d’ici 2030. L’objectif de la Russie est de passer à 70-75% de leur niveau de 1990, ce qui signifie une réduction de 30% à 35%.

Lire aussi:

Ayant fait le tour des réseaux sociaux, ces jaunes d’œufs étonnants attirent l'attention de chercheurs- vidéo
Elle refuse de porter un masque, son interpellation dégénère - vidéo
«On peut le dire haut et fort, Didier Raoult se trompe!»: l’hydroxychloroquine à nouveau désapprouvée dans une étude
Tags:
véhicule, vaches, réchauffement climatique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook